AlgérieSociété

Mawlid Ennabaoui: net recul de la vente des pétards à Alger

Algérie – La vente des produits pyrotechniques, à l’occasion de la célébration du Mawlid Ennabaoui, a « nettement reculé » dans la capitale cette année par rapport aux années précédentes et le nombre des étals de ces produits prohibés a régressé de moitié au niveau du marché jouxtant la Mosquée Ibn Fares (ex Djamaa Lihoud), véritable plaque tournante de ce commerce en pareille circonstance.

Le rush et le brouhaha habituels la veille de la célébration du Mawlid Ennabaoui au Marché Djamaa Lihoud, au cœur de la capitale, font défaut cette année.

En effet, ni le nombre des étals, ni les quantités de marchandises qui attiraient avant jeunes et moins jeunes ne sont les mêmes que ceux auxquels étaient habitués les vendeurs et les acheteurs, venus de presque toutes les wilayas du pays pour s’approvisionner en prévision d’une nuit de folie.

Jadis appelé « marché de gros des pétards », les lieux semblent s’accommoder avec « la baisse de la marchandise cette année » d’après ce qui ressort des discussions entre les propriétaires des étals et les clients.

Riyad Mahrez, un pétard à 1.900 DA, nouveauté de cette année

Comme chaque Mawlid Ennabaoui, une star s’impose sur le marché des produits pyrotechniques et cette année, le choix a été porté sur le footballeur international Riyad Mahrez, dont la photo envahit les étals de la Rue Amar Ali jusqu’à la Mosquée Ibn Fares et dont le nom a été donné à un pétard cédé à 1.900 DA.

Mise à part cette nouveauté, le marché reste dominé par les « stars » des années précédentes, à l’instar de « Chitana », « Daesh », « El Bouk » et « Signale », des produits proposés à des prix jugés, par les clients approchés par l’APS, très élevés cette année, voire rédhibitoires. Par ailleurs, des échoppes de vente de chaussures et de vêtements d’hommes et de tabac ont été carrément transformés en commerces de produits pyrotechniques, de bougies, traditionnelles et modernes, de différentes tailles et couleurs et même de « fanous » (lanternes) destinés à la décoration des tables du Mawlid Ennabaoui et très prisés par les maitresses de maisons.

L’ambre algérien ou encore le b’khour du Yémen et d’Inde font également partie de la liste des achats destinés à la célébration du Mawlid Ennabaoui.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close