SportsFoot local

MCA : Bernard Casoni démis de ses fonctions

Algérie- L’entraîneur français du MC Alger, Bernard Casoni, a été démis mercredi de ses fonctions et remplacé à titre intérimaire par le Directeur technique du club Mohamed Mekhazni, a indiqué le directeur général sportif, Fouad Sakhri.

« Casoni a été démis de ses fonctions, au même titre que son adjoint Hakim Malek et le préparateur physique Thomas Sébastien Gornouec. Le limogeage a été notifié en présence d’un huissier de justice dans les règles de l’art, et comme le stipulent les règlements en vigueur. Maintenant, la direction devra trouver un accord avec Casoni pour la résiliation de son contrat », a affirmé Sakhri à l’APS.

Le limogeage de Casoni a été décidé alors que l’équipe restait sur une mauvaise série en championnat, avec un bilan d’un point pris sur 9 possibles.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la décision de Sakhri intervient 48 heures après celle prise par le président du Conseil d’administration du « Doyen », Achour Betrouni, de renouveler sa confiance à Casoni « jusqu’à la fin de la phase aller ».

« Un bilan sera dressé sur le parcours de l’équipe et on décidera ensuite de l’avenir du technicien français et son staff technique », avait-il déclaré à l’APS.

Se considérant comme le premier responsable sportif du club, Sakhri a estimé que ce genre de décisions n’étaient pas du ressort du Conseil d’administration.

Betrouni : « C’est une décision irréfléchie »

« On ne pouvait pas garder Casoni encore plus longtemps, il a échoué dans sa mission, chose qui m’a poussé à le limoger. Je suis là en tant que responsable sportif de l’équipe, alors que le rôle d’un Conseil d’administration est de gérer les affaires sur le plan financier et administratif », a-t-il précisé. Avant d’enchaîner : « Je n’ai aucun problème avec Betrouni, ma priorité est l’intérêt du Mouloudia, rien de plus.

Il fallait apporter un changement au vu de la situation actuelle, d’autant plus que nous sommes à la veille d’un match important à domicile, dans le cadre des 1/8 de finale (retour) de la Coupe arabe des clubs », lundi prochain face aux Irakiens d’Al-Quwa Al-Jawiya au stade Mustapha-Tchaker de Blida (aller : 0-0 à Erbil).

Invité à se prononcer sur une décision qui va à l’opposé de celle de Betrouni, Sakhri évite d’enclencher un bras de fer avec le patron du Conseil d’administration avec lequel il est en froid depuis longtemps.

« Avant d’être un dirigeant, je suis d’abord un fervent supporter du MCA. Je suis prêt à accepter un éventuel limogeage, car j’ai la conscience tranquille ».

Contacté par l’APS, Betrouni a réagi à la décision du limogeage de Casoni qu’il qualifie d' »irréfléchie ». « C’est loin d’être sage. Je ne comprends pas le comportement de Sakhri qui fait dans l’entêtement. De mon côté, je préfère temporiser pour éviter de perturber les joueurs à l’approche d’un match important en Coupe arabe », a-t-il affirmé.

Concernant le futur entraîneur, Sakhri a insisté sur le fait « qu’il puisse faire l’unanimité au sein du club, avant de trancher son identité. Le profil ? Il doit être à la hauteur de la mission qui lui sera confiée, un technicien de caractère et surtout d’expérience. Nous avons quelques propositions, en attendant de les étudier ».

Source: APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close