SociétéAlgérie

Médecins algériens : “Leur Formation ne s’adapte pas à l’évolution rapide dans le monde” (Hadjar)

Algérie – Le manque de formation des médecins est enfin admis en au lieu. Revoir leur formation est évoqué par le ministre  de l’Enseignement Supérieur.

Ainsi,Tahar Hadjar, annonce, ce jeudi, le lancement officiel de nouveaux programmes de médecine, et la médecine  vétérinaire et toutes les autres spécialités concernées, dès la prochaine rentrée universitaire 2018-2019, (septembre prochain).

M Hadjar, indique, que la révision des programmes actuels de médecine  vise à améliorer le  système de l’enseignement dans le domaine de la médecine en Algérie.Ces nouveaux programmes pourront, avoir un effet positif  sur le niveau du futur médecin, qui doit assumer sa “responsabilité”, améliorer ses pratiques médicaux, sa  ” prise en charge”  clinique et surtout sa  “relation” avec le “malade”.

” Très souvent, la formation des médecins en Algérie ne s’adapte pas à l’évolution rapide dans le monde”, a-t-il déclaré. D’où, a-t-il  dit, notre secteur compte relever le défi de la “qualité” de la formation, et mise à atteindre “les standards internationaux”.

Cette nouvelle vision permet  aussi, de répondre aux nouveaux besoins de la société avec l’apparition de nouvelles épidémies en Algérie.

Ce processus de révision des programmes sera fera de manière continue et en fonction des nouveaux besoins de la société et l’évolution technologique dans le monde. Il annonce aussi un programme de formation des formateurs en médecine. Rappelons que cette opération s’inscrit  dans le cadre de la refonte du système de l’Enseignement universitaire initiée en Algérie en 1971.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!