SociétéAlgérie

Médicaments : Quand la bureaucratie crée la pénurie… L’ANPP accuse !

Algérie – Les médicaments manquent toujours sur les rayons  des officines algériennes.Un constat établi, encore une fois, mardi 2 septembre par la directrice de l’Agence Nationale des produits Pharmaceutiques (ANPP) la doctoresse Ouafa Benayed Cherif.

S’exprimant, hier mardi, à l’émission l’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, la directrice de l’ANPP impute cette situation au retard de signature des programmes d’importation des molécules entrant dans la composition des traitements fabriqués localement.

Elle explique qu’après l’examen approfondi de la liste des médicaments déclarés en situation de rupture, il est apparu que c’est certaines marques particulières qui manquaient sur les rayons des pharmacies et non pas celles dont les molécules étaient proposées sous une autre désignation.

A noter que le projet de loi sur la Santé prévoit que « tout produit pharmaceutique et dispositif médical prêt à l’emploi, fabriqué industriellement, importé ou exporté doit faire l’objet, avant sa mise sur le marché, d’une décision d’enregistrement ou d’homologation délivrée par l’ANPP.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close