Economie

Méditerranée occidentale: la cohésion du Maghreb essentielle

  •    "La construction d’un Maghreb arabe fondé sur la solidarité et la complémentarité constitue un atout essentiel pour l’instauration d’un développement solidaire dans l’espace méditerranéen", a averti le ministre tunisien des affaires étrangères.
  •    Kamel Morjane s’adressait à ses homologues au sein de l’Union du Maghreb arabe (UMA: Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie) lors d’une rencontre précédant la 8e session ministérielle de dix pays de Méditerranée occidentale.
  •    Les chefs de la diplomatie du Maroc, Taib Fassi Fihri et d’Algérie, Mourad Medelci, étaient présents avec leurs homologues des pays de l’UMA, un ensemble dont l’intégration est sans cesse retardée par les tensions entre Alger et Rabat en raison du conflit sur le Sahara occidental.
  •    Les discussions à Dix devaient grouper en dîner de travail jeudi soir les cinq ministres maghrébins et les chefs de la diplomatie de cinq pays du sud de l’Europe (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal).
  •    Le dialogue 5+5 était réservé à ses débuts en 1990 à des échanges politiques avant d’inclure les domaines de la sécurité, défense, transport et tourisme.
  •    Les Dix poursuivront leurs discussions vendredi en séance plénière à huis clos avec principalement à l’ordre du jour la coopération dans le contexte de post-crise économique (migration, énergie, emploi), la situation au Proche-Orient et le démarrage problématique de l’Union pour la Méditerranée.
  •    La Tunisie, qui avait accueilli en 2003 l’unique réunion au sommet du groupe 5+5, proposera la création d’un forum d’affaires et la tenue d’un 2e sommet.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!