En direct

Medvedev en Algérie pour renforcer les liens économiques

  •    En Algérie, le président russe doit discuter mercredi énergie et vente d’armes avec son homologue Abdelaziz Bouteflika et d’autres responsables du pays. 
  •  
  •    Les liens entre les deux pays datent de l’époque soviétique, lorsque Moscou était le principal fournisseur d’armes à Alger. 
  •  
  •    Les deux pays font partie du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) qui regroupe une quinzaine de pays riches en gaz naturel, dont l’Iran et le Venezuela, souvent présenté comme "l’Opep du gaz". 
  •  
  •    "L’Algérie est l’un de nos plus importants partenaires, avec lequel nous avons une histoire riche et profonde", a souligné Sergueï Prikhodko, conseiller diplomatique du Kremlin. 
  •    "Nous portons une attention particulière aux perspectives de coopération plus étroite dans le domaine de l’énergie y compris sur le marché mondial, dans le cadre du Forum des pays exportateurs de gaz", a-t-il poursuivi.
  •  
  •    Le géant russe du gaz Gazprom, dont le PDG Alexeï Miller accompagnera le président russe dans son déplacement à Alger, souhaite coopérer avec la compagnie publique algérienne Sonatrach sur le marché européen. 
  •  
  •    En 2006, Gazprom et Sonatrach ont signé un accord de coopération dont les résultats sont restés à ce jour assez modestes. 
  •  
  •    Gazprom a obtenu en 2009 une part de 49% dans un projet de prospection du bassin pétrolier de Berkine en Algérie où il a commencé le forage cette année. 
  •  
  •    La coopération militaire sera aussi au menu des pourparlers, mais la signature de nouveaux contrats n’est pas prévue, a souligné M. Prikhodko. 
  •  
  •    Lors d’une visite en Algérie en 2006 de Vladimir Poutine, prédécesseur de Dmitri Medvedev, la Russie  avait annulé la dette de l’Algérie datant de l’époque soviétique en échange d’acquisitions par Alger d’armes russes.
  •  
  •    Le président russe devrait également participer aux cérémonies de commémoration de la guerre d’indépendance et signer des accords dans le domaine du transport maritime. 
  •  
  •    Après l’Algérie, M. Medvedev se rendra à Chypre, pour une visite de deux jours, une première d’un président russe dans l’histoire des relations bilatérales. 
  •  
  •    Cette visite sur l’invitation du président chypriote russophone Demetris Christofias est présentée comme un évènement "crucial" du point de vue politique et économique. 
  •  
  •    Un accord, pour éviter la double imposition, sera signé dans le cadre de ce déplacement. Les deux leaders vont assister à un forum des hommes d’affaires à Nicosie, ont indiqué des responsables chypriotes.
  •  
  •    Chypre figure parmi les premiers pays en matière d’investissements étrangers en Russie. 
  •    Chypre est divisée depuis le 20 juillet 1974, lorsque la Turquie a envahi le nord de l’île à la suite d’un coup d’Etat fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs soutenus par la junte des colonels alors au pouvoir à Athènes et visant à rattacher le pays à la Grèce.
  •  
  •    Le gouvernement des chypriotes-grecs qui représente l’île dans l’Union européenne compte sur le soutien de Moscou, important partenaire économique et commercial pour résoudre ce conflit. 
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close