En directAlgérie

Meriem Merdaci, ministre de la Culture, démissionne de son poste

Algérie – Le drame du concert de Soolking lui a été fatal. Meriem Merdaci, ministre de la Culture, a remis sa démission ce samedi 24 août à Abdelkader Bensalah, chef de l’Etat, rapporte Ennahar Tv.

Critiquée depuis sa désignation au mois d’avril, Meriem Merdaci semblait être mal à l’aise dans son costume de ministre. Récemment des photos, présentées comme les siennes la montrant en train de faire du shopping aux Etats-Unis, se sont répandues comme une traînée de poudre sur la toile. Les critiques ont très vite fusées.

Jeudi soir, cinq personnes ont perdu la vie et plusieurs autres blessées avant le début du concert du chanteur de rap Soolking. Directement, des voix se sont élevées réclamant la démission de la ministre. Les mêmes voix lui imputent ce qu’elles ont qualifié de « mauvaise organisation de l’événement ».

Si le directeur de l’ONDA a été limogé hier vendredi par le chef de l’Etat, la jeune ministre a préféré anticiper en démissionnant.

Toujours selon Ennahar, le chef de l’Etat a accepté la démission de Meriem Merdaci.

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. Bon debarras!..elle n a rien a voir avec in ministete de la cultufe et maintenant elle doit retourner a sa boutique de livres..elle a defraye la chronique..enflamme les resraux dociaux par ses frasques et surtoit par cette promotion.????..qu elle doit a bedoui…bon retour a la base..et surtout…bon atterrissage!!!!!!

  2. la démission de Merd-aci ministre de la culture ne suffit pas, elle doit être jugée et condamnée à la réclusion criminelle a habs el harrach, autant que ministre de la culture elle est la première responsable du drame, responsable de la mort de ces enfants innocents .
    merite la prison à habs el harrach ou a la prison de Blida avec l’espionne gitane juive sioniste Louisa Hanoune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close