SociétéAlgérie

Meurtres à l’arme blanche en Algérie : La DGSN dresse le profil des crimes…

Algérie – Deux cent trente-huit (238) affaires pénales liées à des crimes d’homicide volontaire et coups et blessures volontaires entraînant la mort commis à l’arme blanche ont été élucidées, en 2018, par les brigades criminelles relevant de la Sûreté nationale…

C’est ce qu’indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui souligne qu' »un total de 448 individus ont été arrêtés et présentés devant les instances judiciaires compétentes, dont 237 acteurs principaux et 211 associés ». Tandis que « six (6) affaires dont l’enquête suit son cours en 2019 », a précisé la même source.

« Concernant les 216 crimes d’homicide volontaire enregistrés », les unités de la police soutenues par les éléments de la police scientifique et technique, « ont élucidé 211 cas » ayant permis « l’arrestation de 416 individus impliqués, tous présentés devant les instances judiciaires territorialement compétentes, en vertu de dossiers criminels avec preuves à l’appui ». L’enquête sur « cinq (5) affaires d’homicide volontaire suit son cours en 2019, afin d’identifier l’identité des impliqués et procéder à leur arrestation », indique le communiqué.

S’agissant des affaires de coups et blessures volontaires entraînant la mort, « 22 crimes commis à l’arme blanche ont été enregistrés. Le traitement de 21 affaires ont permis l’arrestation de 32 individus impliqués, tous présentés devant la justice », indique le communiqué.

Profils des crimes…

« Les principales causes à l’origine des crimes d’homicide volontaire des affaires de coups et blessures volontaires entraînant la mort, selon des études, demeurent les querelles et les provocations avec 118 cas.

En tête des affaires », viennent en seconde place les affaires de « différends familiaux avec 45 cas ». « Les affaires de vol avec 21 cas et les affaires de mœurs avec 18 cas, les divers crimes avec 12 cas, les affaires de vengeance et crimes commis en état d’ivresse avec 14 cas. Les crimes commis en raison de dettes avec 4 cas vient au bas du tableau », a ajouté la même source.

Lyes S. / APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close