Monde

Migrants jetés à l'eau dans le golfe d'Aden: 6 noyés, 11 disparus

  •    La totalité des 40 Somaliens et 12 Ethiopiens qui étaient dans l’embarcation ont été contraints de se jeter à l’eau au large des côtes du Yémen près de Huseysa, à 500 km à l’est d’Aden, sous la menace de leurs passeurs.
  •  
  •    Le bateau faisait partie d’une flottille de sept embarcations de migrants qui faisaient la traversée ce jour-là, a indiqué à la presse à Genève le porte-parole du HCR Ron Redmond.
  •  
  •    Les clandestins avaient quitté jeudi Suweto, dans la région de Bossasso en Somalie. Lorsque les passeurs ont détecté la présence de la police yéménite sur le rivage, ils ont refusé de s’approcher davantage de la côte et ont forcé leurs passagers à se jeter à l’eau, ont expliqué les survivants au HCR.
  •  
  •    C’est le troisième épisode meurtrier de ce genre depuis le début de l’année: le bilan s’établit à ce jour à 23 morts et 24 disparus, selon le HCR.
  •  
  •    Un total de 168 embarcations ont transporté 9.449 personnes jusqu’aux côtes du Yémen depuis le 1er janvier, en légère hausse par rapport à la même période de l’année dernière.
  •  
  •    En 2008, plus de 50.000 clandestins ont eu recours à des passeurs pour traverser en bateau le golfe d’Aden entre la Somalie et le Yémen, soit une augmentation de 70% par rapport à 2007 (29.500 personnes).
  •  
  •    Sur ces "50.091 personnes ayant entrepris ce voyage", avait indiqué à Genève début janvier le porte-parole du HCR, "au moins 590 sont mortes et 359 sont portées disparues". 
  •  
  •    Le nombre de morts avait été bien supérieur en 2007, avec environ 1.400, avait relevé Ron Redmond. La grande majorité des personnes qui meurent trouvent la mort dans les mêmes circonstances, forcées de se jeter à l’eau par les passeurs qui refusent d’approcher des côtes.
  •  
  •    L’augmentation des passages dans le golfe reflète "la situation désespérée en Somalie et dans la Corne de l’Afrique, une région marquée par la guerre civile, l’instabilité politique, la famine et la pauvreté", avait alors souligné le HCR.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *