PolitiqueAlgérie

Migrants : Ould Abbès tire à boulets rouges sur les ONG !

 Algérie – Le Secrétaire Général du FLN (Front de Libération Nationale), Djamel Ould Abbès, réagit aux déclarations de la parole des droits de l’Homme des Nations-Unis  et des Organisations non gouvernementales sur les migrants africains. Il justifie en citant quelques précisions sur les liens de « fraternité » et de « solidarité » entre l’Algérie et les pays africains limitrophes notamment le Mali pendant la révolution de libération en 1960 .

S’exprimant ce mercredi 11 juillet sur le problème des migrants africains qui s’est posé avec acuité, il y a deux mois , Djamel Ould Abbès  déclare qu’il a était encore plus surpris par les déclarations des ONG, « Organisation  non Gouvernementale qui ne portent que le nom ! « , a t-il déploré.

Il justifie que  « Les liens tissés par l’équipe de Abdelaziz Bouteflika, avec l’Afrique , à l’époque de lutte contre le colonialisme Français (1960) étaient des liens de « fraternité » et de « solidarité ».

La  première  étape des négociations entamées entre l’Algérie et  les colons Français  ont buté sur un point  qu’est  l’ouverture  d’un front au Sud et du grand sud qui a été  présidé par l’officier  de l’ALN ( armée de libération nationale), Abdelaziz Bouteflika . Le Président de la République Abdelaziz Bouteflika était  âgé de 23 ans à l’époque où il s’est  rendu au Mali, plus précisément à Gao, puis à Bamako,  et en Guinée afin de consolider les relations entre l’Algérie et les pays africains .

 

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close