PolitiqueAlgérie

Migrants : Ould Abbès tire à boulets rouges sur les ONG !

 Algérie – Le Secrétaire Général du FLN (Front de Libération Nationale), Djamel Ould Abbès, réagit aux déclarations de la parole des droits de l’Homme des Nations-Unis  et des Organisations non gouvernementales sur les migrants africains. Il justifie en citant quelques précisions sur les liens de “fraternité” et de “solidarité” entre l’Algérie et les pays africains limitrophes notamment le Mali pendant la révolution de libération en 1960 .

S’exprimant ce mercredi 11 juillet sur le problème des migrants africains qui s’est posé avec acuité, il y a deux mois , Djamel Ould Abbès  déclare qu’il a était encore plus surpris par les déclarations des ONG, “Organisation  non Gouvernementale qui ne portent que le nom ! “, a t-il déploré.

Il justifie que  “Les liens tissés par l’équipe de Abdelaziz Bouteflika, avec l’Afrique , à l’époque de lutte contre le colonialisme Français (1960) étaient des liens de “fraternité” et de “solidarité”.

La  première  étape des négociations entamées entre l’Algérie et  les colons Français  ont buté sur un point  qu’est  l’ouverture  d’un front au Sud et du grand sud qui a été  présidé par l’officier  de l’ALN ( armée de libération nationale), Abdelaziz Bouteflika . Le Président de la République Abdelaziz Bouteflika était  âgé de 23 ans à l’époque où il s’est  rendu au Mali, plus précisément à Gao, puis à Bamako,  et en Guinée afin de consolider les relations entre l’Algérie et les pays africains .

 

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!