En directAlgérie

Le ministère de la justice dément avoir ouvert des enquêtes sur des candidats à la présidentielle

Algérie – Le ministère de la Justice a démenti dimanche, dans un communiqué, avoir ouvert  des enquêtes sur des personnalités ayant retiré les formulaires de candidature à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.

« Le ministère de la Justice dément l’information publiée, aujourd’hui, par un quotidien selon laquelle le ministère de la Justice prépare une liste de personnalités ayant retiré les formulaires de candidature aux élections présidentielles, afin de mener des enquêtes sur elles », affirmant que « cette information est sans fondement ».

Au total, 120 postulants à la candidature pour l’élection présidentielle ont procédé, jusqu’à jeudi dernier, au retrait des formulaires de souscription des signatures individuelles.

Parmi les postulants au prochain scrutin présidentiel figuraient des responsables de partis politiques, à l’instar de Ali Benflis, président du parti Talaïe El Houriet (Avant-gardes des libertés), Abdelaziz Belaid, président du Front El Moustakbal, Aissa Belhadi, président du Front de la bonne gouvernance, Abdelkader Bengrina, président du mouvement El-Bina, Ali Zeghdoud, président du parti du Rassemblement algérien (RA).

Le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Azzedine Mihoubi avait chargé des cadres du parti de retirer, en son nom, les formulaires de candidature.

S’agissant des candidats indépendants, il y a notamment l’ancien Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune et l’ancien président du Parti national pour la solidarité et le développement (PNSD), Rabah Bencherif, ainsi que trois femmes candidates indépendantes.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close