AlgérieSanté & Bien-être

Ministère de la Santé : « Mauvaise gestion, surcharge et manque de sécurité aux urgences ! « 

Algérie- En dépit des moyens fournis par l’État, les ministres qui se sont succédés à la tête  secteur de la  Santé n’ont pas pu trouvé à ce jour  de solution  pour améliorer les services des urgences « mal gérés, saturés et non sécurisés « .

 

Ce constat a été fait hier mardi 13 mars 2018 par le  Directeur des structures de santé au ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Fawzi Benachenhou. Selon ce même responsable : « les dossiers des services des urgences et de maternité sont les points faibles par rapport au système sanitaire en Algérie ».

 

« Manque de couveuses pour les bébés prématurés »

 

Les services de maternité sont devenus catastrophiques. A l’instar des autres établissements sanitaires, le service de maternité de l’hôpital de Mustapha Pacha qui attire un nombre important de malades, venus de tous les coins du pays,  enregistre d’énormes insuffisances qui pénalisent essentiellement les femmes enceintes, a-t-on constaté.  

 

« Le manque de lits,  de couveuses nécessaires pour les bébés prématurés, le mauvais accueil, l’insécurité « , sont entre autres, les problèmes que rencontrent ces femmes qui ont besoin d’une prise en charge médicale et psychologique.

 

Les urgences sont, en outre, souvent sujets à des violences dont font les frais  les médecins urgentistes.

 

Lire aussi : Alger : Plus de 3.000 victimes de violences en 2017 

Nouveau guide de gestion en avril

 

Pour y remédier, le ministère œuvre à élaborer un « guide » pour la gestion des services des urgences au niveau national et dont l’entrée en vigueur serait prévue pour le mois d’avril.

 

« Le ministère de la Santé a chargé un groupe d’experts pour l’élaboration d’un guide de gestion des services des urgences au niveau national à travers lequel les services d’inspection peuvent effectuer des opérations de contrôle et de conformité des normes dans les services », fait savoir M. Benachenhou.

 

Le guide dont l’adoption et l’application sont prévues pour le mois d’avril, fixera les normes à observer par les services des urgences concernant les équipements, la qualification et l’affectation du personnel », ajoute-t-il.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close