Monde

Mise au point du Hamas concernant la réconciliation, les prisonniers et la trêve

  • Nous souhaitons dans ce contexte clarifier les positions du mouvement concernant le dialogue, qui sont : la réconciliations nationale palestinienne, les échanges de prisonniers, la trêve.
  • Premièrement : La réconciliation nationale palestinienne.
  • Le mouvement Hamas croit en un dialogue sérieux et véritable comme seul issue pour la concrétisation de la réconciliation nationale palestinienne. Jamais le mouvement Hamas n’a été contre le dialogue, mais a toujours demandé la mise en place d’une plateforme solide pour ce dialogue afin que les objectifs puissent être atteint pour le projet national.
  • Les rencontres qui ont eu lieu avec les frères du Fatah interviennent en préparation du dialogue national global et afin de créer les conditions de son lancement.
  • La libération des détenus dans les prisons des services sécuritaires palestiniens sont un pas nécessaire pour la réalisation du dialogue et son succès. Il n’est pas logique qu’il y ait un dialogue dans les conditions actuelles de la bande ouest, où les arrestations des éléments du Hamas et ceux des franges de la résistance se poursuivent et dont le nombre dépasse les six cent détenus. Les prisons de prévention des services de renseignement généraux sont devenues des lieux de torture qui ont causé la mort de deux membres du hamas Mohamed El Berghouti (février 2008), Mohamed El Hadj (février 2009) en plus de blessures de dizaines qui sont devenus handicapés.
  • Deuxièmement : Opération d’échange de prisonniers :
  • La réussite des franges de la résistance palestinienne à capturer le soldat israélien Gelad Shalit et sa réussite à le garder depuis deux années et huit mois, grâce à Dieu, représente un atout qu’il ne faut pas négliger. Notre objectif est la libération d’un grand nombre possible de prisonniers palestiniens dans les prisons sionistes, sur ce, le mouvement Hamas insiste sur ce qui suit :
  • –         son attachement à ces qu’il a présenté et son refus de revenir sur les noms qu’il a mis, essentiellement ceux ayant eu des peines de prison à vie.
  • –         Ne pas relier l’opération d’échange de prisonniers avec la trêve, ou l’embargo
  • –         Tout nouveau dialogue sur les échanges de prisonniers devrait commencer là ou il fut interrompu et non pas dès le début.
  • Troisièmement : La conclusion d’une trêve
  • Le Hamas est près à s’accorder avec les efforts tendant à arriver à un accord sur une trêve, et notre désir à donner à notre peuple et nos frères dans la bande la chance de reprendre le souffle, panser les blessures, la reconstruction et mettre fin à l’embargo. Cette orientation a eu lieu grâce aux dialogues avec les franges palestiniennes. Celui-ci a eu un consensu national palestinien.
  • Le Hamas est près a signer un accord sur la trêve. Ceci ne veut pas dire à n’importe quel prix. Il a été conclu au niveau national pour qu’il soit comme suit :
  • a)      Que la trêve soit limitée dans le temps et non pas ouverte.
  • b)      Qu’elle coïncide avec la fin de l’embargo et l’ouverture des terminaux.
  • Le bureau de l’information
  • Le 25 safar 1430 correspondant au 21 février 2009.
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *