En direct

Mobilisation par la rumeur pour rééditer le scénario de Tunisie en Algérie

  • Un groupe de personnes, se faisant passer pour une association de défense des droits et libertés syndicales, appellent les citoyens à sortir et à se rendre à la Place Tanger dans la capitale. La réunion n’a, en fin de compte pas eue lieu, et les gens qui étaient derrières tentaient de provoquer des troubles.
  • Ces actes sont attribués à des lobbies internes et d’autres étrangers, qui tentent de répandre la contagion des émeutes tunisiennes en Algérie.
  • Des partis qui se considèrent de l’opposition, des mouvements d’opposition installés à l’étranger, des barons du trafic et de la contrebande, tous veulent pêcher dans les eaux troubles, déstabiliser le pays en provoquant des troubles pour pouvoir s’adonner au pillage des richesses du pays.
  •  
  • Le RCD planifie une marche à Alger malgré l’état d’urgence
  •  
  • Il ne s’agit pas seulement de syndicats, soit disant indépendants, manipulés par des mains françaises et des lobbies de corruption, mais aussi certains partis qui ne pensent qu’à leurs intérêts et à ceux de leurs maîtres. Le RCD, selon des informations reçues, compte rééditer les marches du printemps noir d’Alger demain mardi, malgré l’état d’urgence. Ce parti s’applique à rassembler les habitants des régions de la Kabylie pour en faire des boucliers. Mais il semble que malheureusement pour lui, l’appel n’a pas eu d’écho et les Kabyles libres refusent de répondre car, estiment-ils, la situation n’est pas propice.
  •  
  • Ennahar/ Dalila B.
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!