En direct

Moines de Tibhirine: il n’y a que Paris qui peut m’aider dans ce dossier (Trévidic)

Le juge français, qui s’est rendu en Algérie du 12 au 19 octobre pour exhumer et autopsier les crânes des religieux, n’a pas pu rapporter en France les prélèvements effectués sur les crânes. « Il n’y a que (les autorités françaises) qui peuvent m’aider sur ce dossier », a déclaré Marc Trévidic. Les autorités algériennes « feront quelque chose si les autorités françaises poussent pour qu’elles le fassent » a déclaré le juge qui a expliqué qu’il faut « au minimum mettre la pression pour que ça avance dans ce dossier », selon la même source.

 

 

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!