En direct

Moines de Tibhirine: L’Algérie de nouveau pointée du doigt

L’enlèvement puis la mort des sept cisterciens a donné lieu à plusieurs versions. La thèse officielle est celle d’un crime commis par le Groupe Islamique Armé (GIA) qui contrôlait de nombreux maquis autour du monastère isolé de Notre Dame de l’Atlas, où les moines avaient été kidnappés. Mais cette version avait été contestée lors d’une enquête ouverte en France. L’ancien agent, âgé de 34 ans et menacé d’expulsion de France, accuse les services secrets algériens de manipulation. 

Le témoignage de ce dernier va dans le même sens que celui d’anciens militaires qui prônaient la thèse de la bavure militaire. Selon lui, les groupes djihadistes étaient largement infiltrés par les services algériens. L’avocat des familles des moines, maître Patrick Baudouin appelle toutefois à la prudence, ce témoignage n’étant pas direct, selon Radio Vatican.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *