Sports

Mondial-2010 – La Fifa repousse les interrogations sur l'arbitrage

  •    "Nous n’ouvrirons pas le débat sur l’arbitrage au point-presse quotidien", a déclaré Nicolas Maingot, porte-parole de la Fifa dans un propos liminaire.
  •    Interrogé à de multiples reprises sur les "erreurs des arbitres", le "non recours à la vidéo" ou "la honte que devait ressentir la Fifa", le porte-parole a martelé que le sujet ne serait pas évoqué. 
  •    Nicolas Maingot a expliqué que le refus de la Fifa de recourir à l’arbitrage vidéo était lié la position de l’International board, garant des lois du jeu.
  •    En revanche, le porte-parole a condamné la diffusion des images du premier but de l’Argentine, marqué en position de hors-jeu, sur les écrans géants du stade de Soccer city dimanche à Johannesburg dimanche.
  •    "Cela n’aurait pas dû arriver", a-t-il déclaré.
  •    Un but injustement refusé à l’Anglais Franck Lampard, et un but hors-jeu accordé à l’Argentine dimanche ont relancé le débat récurrent sur l’arbitrage vidéo, auquel s’opposent l’International Board et la Fifa.
  •    L’arbitre uruguayen Jorge Larrionda n’a pas accordé le but à Lampard contre l’Allemagne, alors que les ralentis télévisés montrent clairement que le ballon a franchi la ligne de but à la 38e minute du match. Ce but aurait permis à l’Angleterre, alors menée 2-1, de revenir à 2 partout.
  •    En soirée, l’arbitre italien Roberto Rosetti a accordé un but entaché d’un hors-jeu très net à l’Argentin Tevez, contre le Mexique. L’action a été rediffusée sur l’écran géant du stade, mais l’arbitre, conformément au règlement, n’a pas tenu compte des images pour revenir sur sa décision.        
  •    
  • Ennaharonline
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close