EconomieAutomobile

Montage de tracteurs agricoles: création d’une joint-venture algéro-indienne

Algérie – L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (Eurl) LD Azouaou de droit algérien et le groupe indien Mahindra Mahindra LTD ont signé dimanche à Tizi-Ouzou un accord de création d’une joint-venture pour le montage de tracteurs agricoles.

La signature, par le président directeur général de LD Azouaou, Lahlou Azouaou, et le chef des opérations internationales de Mahindra et Mahindra LTD, Arvind Mathew, de cet accord portant mise en place d’un dispositif administratif et juridique pour la création de cette société mixte s’est déroulée au siège de l’unité LD Azouaou pour le montage de tracteurs agricoles Mahindra, sis à la zone industrielle de Oued Aissi.

En vertu de cet entendement, le partenaire indien détiendra une participation minoritaire tandis que LD Azouaou conservera une participation majoritaire, a-t-on expliqué. M. Azouaou a souligné qu’avec cette co-entreprise Mahindra renforcera sa présence en Algérie et permettra à l’unité de montage LD Azouaou d’aller vers l’exportation et de pénétrer durablement et efficacement certains marchés, notamment nord-africain et européen.

De son côté, M. Arvind, qui a rappelé que la société qu’il représente et qui est présente dans 40 pays, vend plus de 330 000 tracteurs par an à l’échelle mondiale.

En Algérie, où elle est présente depuis 2010, cette même société compte un total de 32 points de contact pour les opérations commerciales et le service après-vente et 3200 clients, a-t-il indiqué.

Intervenant à cette cérémonie, le directeur local de l’Industrie et des Mines (DIM), Moula Hamitouche, a qualifié ce projet d’unité de montage de tracteurs et de fabrication de matériel agricole d’ « intelligent » ayant, selon lui, anticipé sur la compétitivité par la mise en place d’éléments importants tels que la formation et l’innovation, en se dotant d’un centre de formation et en signant des conventions avec les secteurs de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur.

Ce même responsable a relevé que la fabrication de pièces mécaniques de précision représente le coeur de cet investissement car, a-t-il soutenu, cela va permettre de développer la sous-traitance et d’améliorer le taux d’intégration du produit.

Le président de l’Assemblée populaire de wilaya, Youcef Aouchiche, a exprimé, pour sa part, l’intérêt porté par cette Assemblée à cet investissement LD Azouaou qui est créateur de richesses et d’emplois, réaffirmant la disponibilité de l’APW à accompagner cet investisseur dans ses démarches pour obtenir les autorisations nécessaires pour entrer en production.

Interrogé sur l’entrée en exploitation de cette unité de montage de tracteurs dotée d’une capacité de production annuelle de 3000 tracteurs au lancement de son activité et qui dispose d’une chaine de fabrication de matériels d’accompagnement d’une capacité de 2 700 unités/an, le directeur de l’Industrie et des Mines a indiqué que l’autorisation d’entrée en exploitation sera délivrée par le services centraux concernés à LD Azouaou « incessamment ».

Il a rassuré qu’il n y a aucun blocage concernant ce projet réalisé en moins de deux ans. « La procédure pour la délivrance de l’autorisation d’entrée en exploitation suit bien son et selon les informations qui nous ont été communiquées ce problème sera regelé incessamment », a-t-il affirmé.

Le PDG de LD Azouaou a rappelé qu’il attend cette autorisations « depuis mai 2017, afin de pouvoir entrer en production et contribuer à élever le niveau de mécanisation du secteur agricole en Algérie et améliorer les rendements et la productivité dans ce secteur ».

Il a rappelé que cette unité dont le coût de réalisation dépasse les 2,5 milliards de DA, va créer 225 postes d’emplois directs au lancement de la production.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close