Monde

Moscou accuse Arseni Iatseniouk d'avoir combattu contre les Russes en Tchétchénie

Les autorités russes ont accusé mercredi l’actuel Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk d’avoir combattu contre les forces de Moscou aux côtés des séparatistes tchétchènes entre 1994 et 1995, des accusations immédiatement tournées en dérision par Kiev.

  “Selon les enquêteurs, Arseni Iatseniouk, a participé à au moins deux affrontements armés qui ont eu lieu le 31 décembre 1994 sur la place Minoutka à Grozny et en février 1995 près de l’hôpital numéro 9” de la capitale tchétchène, a assuré dans une interview le président du Comité d’enquête russe, Alexandre Bastrikine.

  Selon lui, l’actuel Premier ministre ukrainien a également pris part à des actes de torture et à des exécutions de soldats de l’armée russe à Grozny le 7 janvier 1995, en pleine Première guerre de Tchétchénie. Selon le Comité d’enquête, il combattait au sein de bataillons nommés “Argo” et “Viking” menés par Olexandre Mouzitchko, dit Sachko Le Blanc, un responsable régional du mouvement ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor tué l’année dernière par la police.

Afp   

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *