En directAlgérie

Mouvement dans la magistrature: Louh répond aux spéculations

Algérie – Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a répondu aujourd’hui, mardi 24 juillet depuis M’Sila, aux spéculations ayant suivi le mouvement qu’a effectué le Président de la République dans le Corps de la magistrature.

Prononçant un discours depuis M’Sila, en marge de l’installation de Mohamed Bouderbala au poste de Président de cour de justice, Tayeb Louh affirme que le récent mouvement dans le corps de la magistrature est « ordinaire ».

« Le mouvement effectué par le Président de la République dans le corps de la magistrature est ordinaire et vise, comme les précédents mouvements, à améliorer le secteur de la justice », déclare le ministre Louh.

Selon lui, les compétences dans le secteur de la justice ont raflé une importante part dans ce récent mouvement qui permettra au secteur d’avancer dans le chemin de la réforme.

Le mouvement ayant touché les procureurs généraux et les présidents de cours de justice a été vite interprété telle une suite au scandale dit « Kamel El-Bouchi », marqué par la suspension de plusieurs magistrats, dont des procureurs et même un président de tribunal.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close