Société

NAAMA :l’Enregistrement fidèle des témoignages de moudjahidine

 

  S’exprimant lors de sa visite d’inspection de structures relevant de son secteur, le ministre a indiqué que "les musées d’Histoire, les centres de tortures et sites et monuments historiques, seront ouverts et dotés d’équipements audiovisuels, en vue d’y mener davantage d’études par les chercheurs et permettre à ces derniers de transmettre les témoignages vivants des moudjahidine, invalides de la guerre de libération et ceux qui ont subi la torture sous l’occupation française, pour l’écriture de l’histoire de la glorieuse révolution".

    M. Zitouni, qui a rencontré d’anciens moudjahidine issus des communes de Asla et Ain-Sefra, a affirmé que l’Algérie dispose d’importants fonds archivistiques, qu’il appartient de préserver de toute dénaturation.

      Il a, en outre, indiqué que son département ministériel est prêt à reconvertir le centre de torture "Dzira", inspecté lors de cette visite de travail, en musée, après sa restauration à la faveur d’une étude minutieuse, pour en préserver le cachet originel, en se basant sur des témoignages de moudjahidine qui y ont subi les souffrances de la torture.

      "Le ministère est disposé à organiser des séminaires nationaux sur l’Histoire de la région", a-t-il encore assuré, avant d’appeler les chercheurs à exploiter les archives existantes à travers le pays et à prendre grand soin des témoignages vivants et des documents détenus par ceux qui ont pris part à la Révolution, en les recueillant pour les léguer aux générations montantes.

     Le ministère prépare actuellement un support audiovisuel de documentation sur l’Histoire de la Révolution, sur la base de témoignages de ceux qui l’ont faite, dans les différentes wilayas du pays, et ce dans le but de rattraper le retard accusé en matière d’écriture de cette histoire, a poursuivi M. Zitouni.

    Le ministre des Moudjahidine avait amorcé sa tournée de travail dans la wilaya de Naâma par la visite du centre de repos des moudjahidine (40 lits) de Ain-Ouerka (commune de Asla), avant de se rendre au centre de détention et de torture "Dzira" (7km à l’ouest de Ain-sefra), témoin de l’atrocité des crimes contre l’humanité commis par la France coloniale.

    Au terme de la première journée de sa visite de travail dans cette wilaya, M. Zitouni s’est enquis des activités du Musée du Moudjahid à Naâma, avant de rencontrer les moudjahidine, enfants de Chahids et ayants-droit, pour prendre connaissance de leurs doléances.

   Le ministre a réaffirmé, à cette occasion, la poursuite des efforts pour la prise en charge des préoccupations de cette catégorie de la population, et le renforcement des structures du secteur en supports audiovisuels pour recueillir les témoignages vivants.

M. Zitouni poursuivra dimanche sa visite de travail dans cette wilaya par l’inspection d’autres structures relevant de son secteur.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *