Monde

Négociations Maroc-Polisario lundi sous l'égide de l'ONU

  •    "Résoudre le conflit du Sahara occidental demeure une priorité des Nations unies et nous espérons que cette prochaine rencontre sera productive et aidera les parties à aller au-delà de l’impasse", a indiqué le porte-parole du chef de l’ONU Martin Nesirky.
  •  
  •    "Cette prochaine rencontre sera l’occasion d’examiner les intentions du Maroc. Le Maroc est-il prêt à discuter d’un référendum sous l’égide de l’ONU ?", a déclaré de son côté le représentant à l’ONU du Front Polisario, Ahmed Bujari, soulignant qu’il s’agissait d’un troisième round de négociations.
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Polisario, soutenu notamment par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination sous l’égide de l’ONU, qui donnerait aux Sahraouis le choix entre trois options: indépendance ou autonomie sous souveraineté marocaine ou rattachement au Maroc.
  •  
  •    Le Maroc soutient l’option d’une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute idée d’indépendance.
  •  
  •    La nouvelle session de négociations de deux jours aura lieu à Greentree, Long Island, en présence des pays voisins du Sahara occidental, l’Algérie et la Mauritanie, selon M. Nesirky.
  •  
  •    Elle se déroulera à huis clos. Mardi, à l’issue des discussions, Christopher Ross, l’émissaire de l’ONU dans la région, devrait lire un communiqué et les deux délégations devraient s’exprimer.
  •  
  •    La rencontre intervient dans le sillage de la tournée fin octobre de Christopher Ross dans la région, visant à relancer les pourparlers entre le Maroc et le Polisario.
  •  
  •    Il y avait rencontré le chef du Polisario Mohamed Abdelaziz dans les camps de réfugiés Saharaoui à Tindouf, dans le sud-ouest de l’Algérie. Il avait également été reçu par le roi Mohammed VI du Maroc.
  •  
  •    M. Ross avait alors précisé que les prochaines négociations auraient lieu en "présence de l’Algérie et de la Mauritanie" pour "parvenir à un règlement politique juste, durable et convenu entre les deux parties garantissant au peuple du Sahara occidental le droit d’autodétermination, et ce avec l’appui des pays de la région, particulièrement les deux pays voisins".
  •  
  •    Avec le roi du Maroc, il avait souligné "la nécessité de dépasser la situation actuelle".
  •    Il avait émis l’espoir que les prochaines négociations permettraient "d’ouvrir la voie à des pas tangibles vers le règlement escompté".
  •  
  •    En février dernier, des représentants du Polisario et du Maroc s’étaient séparés après une réunion informelle de deux jours près de New York, sans parvenir à surmonter leurs désaccords.
  •  
  •    Une autre réunion avait eu lieu sans résultat en août 2009 en Autriche.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!