Monde

Niger : deux morts et 2.000 sans-abri après de fortes pluies en plein désert

     
 Deux enfants ont été tués et 2.000  personnes se sont retrouvées sans abri après des inondations causées par de  fortes pluies dans la région d’Agadez, en plein désert dans le nord du Niger, a  annoncé vendredi l’ONU.    La semaine dernière, "deux jeunes enfants ont été emportés par les eaux et  une femme a été blessée après une pluie à Iférouane", une localité de cette  région reculée, a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires  de l’ONU (Ocha) à Niamey dans son dernier bulletin.    Selon l’agence onusienne, ces pluies "précoces" ont fait plus de 2.000  sans-abri à Iférouane ainsi qu’à Tabalak, dans la région de Tahoua, voisine  d’Agadez.    Les populations sinistrées se sont réinstallées sur les flancs des  montagnes environnantes et vivent dans des abris de fortune. "La situation  humanitaire reste précaire, car les sinistrés restent fragilisés par la perte  de leurs productions et de leur cheptel détruits par les eaux", a alerté Ocha.    Le Niger est de plus, comme d’autres pays du Sahel, encore frappé cette  année par une crise alimentaire.    Au Niger, pays parmi les plus pauvres du monde, la saison des pluies  commence habituellement en juin, mais depuis deux semaines de nombreuses  régions sont arrosées, conduisant les paysans à faire les premiers semis. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close