En direct

Niger: les sept étrangers enlevés à leurs domiciles, selon Areva et Vinci

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

  •  "Les cinq salariés de Satom (ndlr, filiale de Vinci) étaient chez eux dans la zone sécurisée d’Arlit", a déclaré à l’AFP un porte-parole de Vinci.
  • Une porte-parole du groupe nucléaire public a affirmé de son côté que le  salarié d’Areva et son épouse avaient été enlevés "dans leur habitation à Arlit".
  • Les sept personnes enlevées sont cinq Français, un Togolais et un Malgache,  selon les autorités françaises et nigériennes
  • Areva et Vinci, dont la filiale Satom est un sous-traitant du groupe  nucléaire au Niger, ont annoncé jeudi un renforcement des mesures de sécurité  pour leurs salariés dans le pays.
  • Sans vouloir donner de précisions sur ces mesures, une porte-parole d’Areva  a ndiqué qu’un rapatriement vers la capitale Niamey était proposé aux salariés  du groupe et de ses consultants extérieurs.
  • Les mesures de sécurité avaient déjà été renforcées fin juillet par Areva, très présent au Niger où il emploie 2.500 personnes dont une cinquantaine  d’expatriés, après l’exécution de l’otage français d’Al-Qaïda au Maghreb  islamique (Aqmi) Michel Germaneau.
    En 2008, quatre cadres français d’Areva avaient déjà été enlevés au Niger par les rebelles touareg du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ), avant d’être libérés sains et saufs au bout de quatre jours.
  • ennaharonline/afp
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *