Monde

Nigeria: 25 morts dans les dernières violences impliquant des islamistes

 Vingt insurgés islamistes et  cinq policiers ont été tués jeudi dans le nord-est du Nigeria où des membres   présumés du groupe Boko Haram ont attaqué un commissariat et volé 57.000  dollars d’une banque, a indiqué vendredi une source policière.     "Cinq policiers et 20 hommes armés ont été tués quand des terroristes de  Boko Haram ont attaqué des policiers déployés dans la ville de Gashua"  (nord-est), dans la nuit de mercredi à jeudi, a affirmé un représentant de la  police de l’Etat de Yobe, Sanusi Rufai, à des journalistes.     Il a indiqué que les hommes armés avaient aussi "emporté neuf millions de  naira (57.000 dollars, 44.000 euros) et deux véhicules".    Le précédent bilan de ces dernières violences était de sept morts, de  source militaire jeudi.     Elles font suite à un bain de sang, le 19 avril, dans la localité de Baga,  au bord du Lac Tchad: 187 personnes, dont de nombreux civils, y avaient trouvé  la mort, selon la Croix-Rouge, dans des combats entre l’armée et des membres  présumés de Boko Haram. De son côté, l’armée a fait état de 37 morts.    Depuis 2009, les attaques de Boko Haram dans le centre et le nord du  Nigeria, et leur répression par l’armée, ont fait au moins 3.000 morts. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close