Monde

Nigeria : deux kamikazes tuent un soldat dans le nord-est

 Deux kamikazes ont tué un soldat à un poste de contrôle au coeur du bastion de Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté à l’AFP des miliciens qui aident les forces armées à lutter contre les jihadistes.

 Les militants, un homme et une femme, étaient sur un rickshaw, arrêté par un soldat à la périphérie de Maiduguri, capitale de l’État de Borno, vers 22H30 (21H30 GMT) mardi, une heure après le début du couvre-feu nocturne.

 “Quand ils ont réalisé qu’ils étaient sur le point d’être démasqués, ils ont déclenché les explosifs qu’ils transportaient, tuant le soldat et eux-mêmes”, a expliqué à l’AFP le milicien Babakura Kolo.
“Il est évident qu’ils étaient sur le point de commettre un attentat-suicide ailleurs dans la ville, mais, heureusement ils sont tombés sur un checkpoint”, a-t-il ajouté.

 Un autre milicien, Umar Bulunkutu, a précisé que la femme assise sur le siège arrière avait éveillé les soupçons des soldats, parce que “les femmes sont utilisées par Boko Haram pour les attentats-suicides”.
 “Les soldats voulaient savoir où ils allaient et pourquoi ils étaient dehors à cette heure-ci, alors que tous les habitants de la ville étaient chez eux, conformément au couvre-feu”, a-t-il poursuivi.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!