Economie

Nouveau PLF-2020: Importants avantages pour les Startups

Algérie – La nouvelle mouture du projet de loi de finances pour 2020 (PLF-2020) prévoit d’octroyer d’importants avantages fiscaux pour les entreprises naissantes, notamment celles exerçant dans le domaine des nouvelles technologies d’information et de communication.

Dans un nouvel article introduit dans le PLF-2020, le gouvernement prévoit d’exonérer les entreprises naissantes, communément appelées Startups, de l’impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS) et de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Les conditions et modalités d’octroi de ses avantages fiscaux seront définies par une nouvelle loi qui paraîtra une fois la Loi de finances entrée en vigueur.

Cette mesure s’inscrit, selon le gouvernement, dans le cadre de la diversification de l’économie nationale et d’une stratégie favorable à l’instauration d’un climat favorable au développement des nouvelles entreprises.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. C’est toujours une bonne chose d’encourager l’innovation et la création d’emploi, mais ce pouvoir est aveuglé par sa survie et passe à côté de choses plus importantes.
    Le cas le plus flagrant est le blocage des 2 projets de Cevital dont le second relève d’une technologie avant-gardiste et unique au monde. Ces projets dont les équipements pourrissent au port sont un crime économique qui a été fomenté par la issaba de bouteflika et que ses résidus maintiennent à ce jour. Pourquoi crime éxconomique ? Pour la simple raison qu’on prive le pays de milliers d’emplois et de milliards de dollars. Pour la simple raison que ces équipements sont déjà payé par l’Algérie et que c’est un sabotage énorme et un gachis. S’ils avaient un gramme d’intelligence et dee nationalisme, ils auraient laissé ces projets démarrer et créer de la richesse et si Cevital à fraudé il y a la justice pour la poursuivre quitte à nationaliser ces projets et les rendre au peuple. Mais dans leur ignorance et haine ils sabotent l’économie du pays et essaient zaama d’aider l’innovation; comme on dit ‘atlag li fi yadek ou tab3a li fi l’ghar’. Tout le drame de l’Algérie est dans ce règne de l’incompétence qui ne veut plus finir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close