En directAlgérie

Une nouvelle salve du ministre de l’Enseignement supérieur contre la langue française

Algérie – Tayeb Bouzid, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans le gouvernement de gestion des affaires courantes, conduit par Noureddine Bedoui, mène depuis quelques jours une véritable croisade contre la langue française.

Après avoir lancé un sondage sur les réseaux sociaux, voilà que le ministre a joint l’acte à la parole. Il a, en effet, décidé, sur la base du même sondage, de supprimer le français des entêtes des documents officiels émanant de son département.

Sûr du bien fondé de sa décision, Tayeb Bouzid a affirmé que la consolidation de l’anglais se poursuivrait en Algérie. Ce passage devrait s’effectuer illico presto, ou il s’est déjà effectué. « Tous nos enseignants des sciences technologiques qui publient dans des revues internationales, le font en anglais. Quand ils vont à des rencontres, ils parlent en anglais. Ils peuvent donc donner des cours en anglais », a-t-il argumenté sur les ondes de la chaine I.

Ce n’est pas tout. Le ministre veut l’occurrence de cette transition pour améliorer le classement des universités algériennes, mais aussi pour attirer des étudiants étrangers. Car, selon lui, personne ne parle « la langue française ».

« Le classements (d’une université) est tributaire de l’intégration de certains modules, ou l’intégralité, d’une filière donnée en anglais », a-t-il poursuivi. Et d’ajouter, « Tous nos programmes sont en arabe. Ils sont lus par 200 ou 300 millions de personnes arabes, naturellement. Ils sont également en français. Et personne ne parle le français ».

Intégrer l’anglais aux cursus universitaires n’est pas la trouvaille du siècle. Les universités françaises, elles-mêmes, tendent à se tourner vers cette langue mondiale. S’inscrire dans cette démarche devient, par conséquent, logique.

Sauf qu’il est nécessaire de commencer par former avant de changer d’entêtes. Il est nécessaire également d’ajouter l’anglais au français, et non de supprimer directement ce dernier. « Un butin de guerre », disaient nos pères !

Tags

Articles en lien

8 Comments

  1. Your french language is dying, it’s useless. Now, you can shove it deep into your asses !! So, stop defending the langauge of your colonial masters !

  2. Même si on adopte le mandarin, nous sommes dernier de la classe, ce n’est pas un problème de langue mais surtout de culture, adopter l’anglais pour réfléchir en Arabe cela nous conduira tt droit à la catastrophe, déjà que nos universitaires ne maîtrisent aucune langue ! A mon avis, rester dans l’arabe, réinventer le zéro et l’utiliser comme aéronef pour monter vers le 7éme ciel. SALAM

    1. le francais la langue des perdants, le français n’est pas un
      butin de guerre, cest une espèce de malédiction.
      le français la langue coloniale sauvage empêche le destin de l’algérie de se réaliser.
      le français c’esr du résidu archaïque d’une période coloniale révolue.
      nous ne sommes pas francafrique cette association de malfaiteurs, ni membre de la francophonie nouvelle forme coloniale criminelle française.

  3. je me réjouis, je suis toute a fait d’accord avec le ministre, il faut se débarrasser de la langue sauvage française, nous sommes pour les langues étrangères du savoir comme l’anglais, l’allemand, l’Italien….. des pays sérieux très avancés Allemagne, Grande Bretagne….
    il faut se débarrasser de cette vassalitè de la pourriture.
    le français la langue des perdants.
    le français ce n’est que de resedu archaïque d’une période coloniale révolue.

    1. Oui bien sûr c’est vrais que les anglais ne sont pas du tout sauvages… mais il serait bon pour vous d’ouvrir un livre d’histoire dans votre triste avect de déversé votre racisme de gros beauf

      1. vous les francais génocidaires, prédateurs vous êtes nos ennemis héréditaires. je n’aime pas votre pays sauvage, la france le dernier pays de l’europe, on ne veut pas de vous ni de votre langue sauvage ni de votre culture coloniale criminelle française, car nous avons un passé très douloureux avec le colonialisme odieux criminel français, nous avons la mémoire longue.
        foutez nous la paix. l’algerie est une nation un état libre indépendant et souverain.
        l’Algérie n’est pas francafrique ni membre de la francophonie nouvelle forme coloniale criminelle française. le silence des pantoufles plus dangereux que le bruit des bottes.

  4. Pourquoi c’est une « Salve » et pourquoi c’est une « véritable croisade » comme c’est indiqué sur votre article Mr Bensaifia?
    C’est pourtant clair, que si l’Université ne se met pas à l’anglais, et restera que sur l’arabe et le français, elle ne communiquera qu’avec ceux qui utilisent ses deux langues.
    L’anglais est plus qu’une langues supplémentaire, ou additionnelle, c’est une connexion à tout un monde de connaissances et de savoir.
    Pourquoi les Algériens d’aujourd’hui et de demain devront s’en priver et ne communiquez qu’avec les trois langues actuelles ( langue arabes, les langues berbères et le français).
    Peut-être que c’est mal présenté par ce ministre, mais il n’y a rien de faut dans ses déclarations.
    Peut-être qu’il aurait dû développer ses arguments un peu plus pour convaincre, de cette action, et puis l’initiative du sondage en milieu universitaire, conforte cette même action, plus qu’elle ne conforte sa décision en tant que ministre.
    Nous sommes un pays francophone parceque la France nous a colonisé, nous l’avons renvoyé chez elle et nous avons gardé le français pour une partie d’Algériens qui l’ont étudié. Le reste des algériens ne le parlent pas, ou le parlent mal ou très peu.
    Pour l’Université, c’est autre chose, le monde des connaissances et du savoir-faire, nous oblige, comme beaucoup d’autre pays à introduire l’anglais dans nos études pas seulement universitaires, pour absorber ses connaissances inaccessibles à nos étudiants pour le moment.
    Ça ouvrira les perspectives aux futures générations.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close