Monde

Nucléaire iranien: "ne pas exagérer les différences", demande Moscou

   

Il ne faut pas "exagérer les  différences" entre l’Iran et les grandes puissances concernant le programme  nucléaire iranien controversé, a déclaré vendredi le chef de la délégation  russe aux pourparlers sur ce sujet qui doivent se tenir samedi à Istanbul. "Nous voulons être constructifs. Nous ne voulons pas exagérer ces  différences. Nous voulons réellement parvenir à un moyen terme. Nous devons  supprimer les sanctions, comme destination finale de notre voyage, dans un  avenir proche", a déclaré à la presse le vice-ministre russe des affaires  étrangères, Sergueï Riabkov, qui mène la délégation russe.     Le groupe "5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de  l’ONU: Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, plus Allemagne) et  l’Iran doivent se réunir samedi à Istanbul, après une interruption des  discussions de près de 15 mois. Téhéran a été condamné par six résolutions de l’ONU dont quatre assorties  de sanctions. Celles-ci ont été renforcées depuis 2010 par un embargo  commercial, financier et pétrolier des Etats-Unis et de l’Europe, qui  soupçonnent l’Iran de vouloir se doter de l’arme nucléaire.  "La question de l’enrichissement, à quel degré, ce qu’il faut faire et  comment le faire, doivent faire partie de la négociation", a ajouté M. Riabkov. La presse américaine a fait état ces derniers jours de l’intention des  Occidentaux de demander à l’Iran de cesser l’enrichissement à 20% de ses stocks  d’uranium, d’envoyer à l’étranger ces stocks enrichis à ce taux (ils sont  estimés à 110 kilos), et de fermer son usine souterraine de Fordo (centre), qui  assure cet enrichissement.  "On négocie pour rétablir la confiance", a encore dit le vice-ministre  russe.   Interrogé sur le point de savoir s’il pense que l’Iran veut se doter de  l’arme nucléaire, il a répondu: "Je n’ai pas cette preuve. Je rejette vivement  cette suggestion. Ce que j’ai encore, ce sont certains doutes sur la nature  exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien". 
 
 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!