En direct

Nucléaire: l'Iran ne capitulera pas face au "langage de la force"

     L’Iran ne "capitulera jamais face au  langage de la force" dans ses négociations nucléaires avec les grandes puissances, a affirmé samedi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad lors d’un  discours marquant le 33ème anniversaire de la Révolution islamique de 1979.   "Si vous utilisez le langage de la force, je vous le dis clairement, la  nation iranienne ne capitulera jamais", a déclaré le président en s’adressant  aux Occidentaux.  "Le seul chemin pour vous est de reconnaître les droits de la nation  iranienne (en matière nucléaire) et de revenir à la table des négociations,  toute autre voie est vouée à l’échec", a ajouté M. Ahmadinejad dans son  discours retransmis par la télévision d’Etat.  L’Iran est sous le coup de sévères sanctions internationales et ccidentales contre son programme nucléaire controversé, après les échecs de plusieurs tentatives de dialogue avec les grandes puissances dont les deux parties se rejettent la responsabilité.  sraël et les Etats-Unis ont également indiqué à plusieurs reprises ne pas exclure le recours à la force, si les sanctions ne suffisent pas, pour empêcher  l’Iran de se doter de l’arme nucléaire ainsi que la communauté internationale  soupçonne Téhéran d’en avoir l’intention malgré ses démentis répétés.  M. Ahmadinejad a également annoncé que l’Iran allait "inaugurer dans les prochains jours plusieurs projets nucléaires importants" malgré les sanctions.    Il n’a pas donné de précisions sur ces projets.   Le président iranien s’en est par ailleurs violemment pris à Israël en  niant à nouveau la réalité du génocide des juifs durant la Seconde guerre  mondiale.  L’Iran a "brisé l’idole de l’Holocauste créée par l’Occident et les colonialistes" pour justifier la création de l’Etat hébreu, a-t-il affirmé en estimant, dans une métaphore religieuse renvoyant à l’histoire de l’Islam, que  Téhéran avait ainsi "préparé la libération des peuples occidentaux".    M. Ahmadinejad a déjà suscité de vives réactions internationales dans le  passé en niant à plusieurs reprises l’Holocauste, qu’il a notamment qualifié de"mythe".    L’Iran ne reconnaît pas Israël, et appelle régulièrement à la disparition  de l’Etat hébreu qualifié de "tumeur cancéreuse" au Moyen-orient.

 

Algérie- ennaharonline

 

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close