Monde

Obama : Le Débarquement de 1944 a changé le cours du 20ème siècle

  •    M. Obama s’exprimait dans l’immense cimetière américain de Colleville-sur-mer (nord-ouest), qui compte 9.387 tombes et qui surplombe l’illustre plage "Omaha Beach", où une partie des troupes alliées ont débarqué le 6 juin 1944.
  •  
  •    Le 6 juin en Normandie est un passage presque obligé pour les présidents américains qui, depuis Jimmy Carter, ont tous participé à ces cérémonies officielles, à l’exception de George Bush père.
  •  
  •    "Amis et vétérans, ce que nous ne pouvons oublier – et ce que nous ne devons pas oublier -, c’est que le Débarquement a été un moment et un endroit où la bravoure et la générosité de quelques-uns ont permis de changer le cours du siècle entier", a déclaré M. Obama.
  •  
  •    "Alors que le danger était maximum, dans les circonstances les plus sombres, des hommes qui se pensaient ordinaires ont trouvé en eux de quoi accomplir l’extraordinaire", a-t-il ajouté, en regardant en direction des rangées de croix blanches marquant chaque tombe.
  •  
  •    Pour le président Obama, le débarquement des forces alliées sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944, a changé le cours de la seconde guerre mondiale et permis de libérer l’Europe occidentale du joug de l’Allemagne nazie.
  •  
  •    "On ne pouvait savoir alors que tant des progrès qui façonneraient le 20ème siècle, sur les deux rives de l’Atlantique, découleraient de cette bataille pour un bout de plage long de 9 km seulement et large de 3 km", a-t-il dit.
  •  
  •    "Si les Alliés avaient échoué ici, l’occupation de ce continent par Hitler aurait pu se poursuivre indéfiniment", a déclaré M. Obama.
  •  
  •    "Au lieu de cela, la victoire a permis de prendre pied en France. Elle a ouvert un chemin vers Berlin. Et elle a rendu possibles les réussites qui ont suivi la libération de l’Europe : le plan Marshall, l’Otan, et la prospérité et la sécurité partagée qui en ont découlé", a ajouté le président américain.
  •  
  •    Assistaient également à la cérémonie le président français Nicolas Sarkozy, les Premiers ministres canadien Stephen Harper et britannique Gordon Brown, le Prince Charles, ainsi qu’environ 200 vétérans.
  •  
  •    L’acteur américain Tom Hanks, héros du film "Il faut sauver le soldat Ryan" réalisé en 1998 par Steven Spielberg sur le Dé
  •    M. Obama s’exprimait dans l’immense cimetière américain de Colleville-sur-mer (nord-ouest), qui compte 9.387 tombes et qui surplombe l’illustre plage "Omaha Beach", où une partie des troupes alliées ont débarqué le 6 juin 1944.
  •  
  •    Le 6 juin en Normandie est un passage presque obligé pour les présidents américains qui, depuis Jimmy Carter, ont tous participé à ces cérémonies officielles, à l’exception de George Bush père.
  •  
  •    "Amis et vétérans, ce que nous ne pouvons oublier – et ce que nous ne devons pas oublier -, c’est que le Débarquement a été un moment et un endroit où la bravoure et la générosité de quelques-uns ont permis de changer le cours du siècle entier", a déclaré M. Obama.
  •  
  •    "Alors que le danger était maximum, dans les circonstances les plus sombres, des hommes qui se pensaient ordinaires ont trouvé en eux de quoi accomplir l’extraordinaire", a-t-il ajouté, en regardant en direction des rangées de croix blanches marquant chaque tombe.
  •  
  •    Pour le président Obama, le débarquement des forces alliées sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944, a changé le cours de la seconde guerre mondiale et permis de libérer l’Europe occidentale du joug de l’Allemagne nazie.
  •  
  •    "On ne pouvait savoir alors que tant des progrès qui façonneraient le 20ème siècle, sur les deux rives de l’Atlantique, découleraient de cette bataille pour un bout de plage long de 9 km seulement et large de 3 km", a-t-il dit.
  •  
  •    "Si les Alliés avaient échoué ici, l’occupation de ce continent par Hitler aurait pu se poursuivre indéfiniment", a déclaré M. Obama.
  •  
  •    "Au lieu de cela, la victoire a permis de prendre pied en France. Elle a ouvert un chemin vers Berlin. Et elle a rendu possibles les réussites qui ont suivi la libération de l’Europe : le plan Marshall, l’Otan, et la prospérité et la sécurité partagée qui en ont découlé", a ajouté le président américain.
  •  
  •    Assistaient également à la cérémonie le président français Nicolas Sarkozy, les Premiers ministres canadien Stephen Harper et britannique Gordon Brown, le Prince Charles, ainsi qu’environ 200 vétérans.
  •  
  •    L’acteur américain Tom Hanks, héros du film "Il faut sauver le soldat Ryan" réalisé en 1998 par Steven Spielberg sur le Débarquement, était également présent.
  •  
  •    Nicolas Sarkozy qui a longuement décrit le calvaire des "soldats trempés, grelottant de froid, malades" et "les morts et les blessés qui flottaient dans l’eau, portés par la marée", a rendu un hommage personnel à M. Obama, "symbole de l’Amérique (…) qui se bat pour la liberté, pour la démocratie, et pour les droits de l’Homme".
  •  
  •    Plus de trois millions de soldats, principalement américains, britanniques  et canadiens, ont débarqué le jour J et les semaines suivantes en France occupée par l’armée allemande.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP
  • barquement, était également présent.
  •  
  •    Nicolas Sarkozy qui a longuement décrit le calvaire des "soldats trempés, grelottant de froid, malades" et "les morts et les blessés qui flottaient dans l’eau, portés par la marée", a rendu un hommage personnel à M. Obama, "symbole de l’Amérique (…) qui se bat pour la liberté, pour la démocratie, et pour les droits de l’Homme".
  •  
  •    Plus de trois millions de soldats, principalement américains, britanniques  et canadiens, ont débarqué le jour J et les semaines suivantes en France occupée par l’armée allemande.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!