Monde

Obama n’a pas contracté la fièvre porcine

  •    Les assurances mexicaines selon lesquelles cet officiel n’était pas décédé de la fièvre porcine n’ont rien fait à l’affaire: le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, a été assailli de questions par la presse, alarmée par la mort du directeur du Musée national d’anthropologie de Mexico, Felipe Solis, en compagnie duquel M. Obama avait dîné le soir de sa visite le 16 avril.
  •    "Il n’y a jamais eu aucune menace sur la santé du président. Ni le président ni personne de ma connaissance qui ait voyagé avec lui dans l’exercice de ses fonctions gouvernementales ou journalistiques n’a montré de symptômes qui doivent causer l’inquiétude", a dû répéter M. Gibbs à plusieurs reprises.
  •    Le ministre mexicain de la Santé, Jose Angel Cordova, avait indiqué dimanche dans la presse que M. Solis était mort de pathologies préexistantes. Un responsable médical de l’administration mexicaine, Carlos Tena, avait précisé dans un communiqué que M. Solis souffrait de diabète, de déficience immunitaire et d’hypertension artérielle qui avaient précipité son décès.
  •    Mais devant l’alarme sonnée pour la santé de M. Obama et encore accentuée par des informations selon lesquelles M. Solis avait succombé le lendemain de la visite du président américain, la Maison Blanche a publié un communiqué de l’ambassade du Mexique à Washington déclarant que M. Solis était mort le 23  avril, une semaine après avoir reçu M. Obama dans son musée.
  •    "Il est mort des complications d’un état préexistant, et non pas de la grippe porcine", a certifié l’ambassade.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close