Monde

Obama: Pékin et Moscou conscients des "dangers" de guerre civile en Syrie

 

    La Russie et la Chine sont conscientes  du risque de guerre civile en Syrie mais n’adhèrent pas encore à un plan  international pour renverser le président Bachar al-Assad, a déclaré mardi le  président américain Barack Obama.    "Je ne suggèrerais pas qu’à l’heure actuelle les Etats-Unis et le reste de  la communauté internationale sont alignés avec la Russie et la Chine (…) mais  je pense qu’elles reconnaissent les graves dangers de guerre civile" dans ce  pays, a déclaré M. Obama au cours d’une conférence de presse à l’issue du  sommet de Los Cabos (Mexique).    Le président américain a indiqué avoir dit à ses homologues russe Vladimir  Poutine et chinois Hu Jintao, qu’il a rencontrés à Los Cabos en marge du sommet  du G20, que M. Assad ne pouvait pas rester au pouvoir, son régime étant accusé  d’avoir massacré un grand nombre de civils.    Il a reconnu que les liens historiques de la Russie avec Damas et la  réticence de la Chine à intervenir dans les affaires intérieures d’autres pays  freinaient un règlement de la crise syrienne. Mais "je ne pense pas qu’ils  acceptent les massacres", a-t-il ajouté.    "Je ne pense pas qu’on puisse dire à ce stade que les Russes et les Chinois  sont acquis à notre cause", a-t-il ajouté. "Ils reconnaissent que la situation  actuelle est grave (…) qu’elle ne sert pas leurs intérêts".
 
 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!