En directAlgérie

Objectifs atteints des startups algériennes VivaTechnology de Paris

Les dix startups algériennes ayant pris part à la 3e édition de VivaTechnology de Paris ont pratiquement atteint leurs objectifs durant cette manifestation mondiale de l’innovation, a indiqué samedi Ahmed Mehdi Omarouayache, président d’Algeria Digital Cluster (ADC).

“Chacun des responsables des startups qui ont participé à VivaTechnology de Paris a atteint ses objectifs”, a-t-il dit à l’APS au dernier jour de cet événement mondial qui regroupe des startups, des multinationales et des investisseurs, précisant que beaucoup de contacts ont été établis entre les startups algériennes, des investisseurs et des entreprises intéressées par leurs applicatifs innovants.

Le président du Réseau des Algériens diplômés des grandes écoles (REAGE), Fettah Ouzzani, qui a fédéré la participation de ces startups au salon, a indiqué pour sa part que même si la majorité des participants n’étaient jamais sortis pour ce genre de manifestation, “ils se sont confrontés à d’autres startups, ils se sont imprégnés des innovations mondiales”.

Leurs responsables ont été reçus par les représentants, notamment, du cabinet EY-France, Orange et Société générale, a-t-on précisé.

La participation algérienne, rappelle-t-on, étaient composée de dix startups venues présenter leurs solutions innovantes dans plusieurs domaines touchant l’agriculture, la gestion de la circulation routière en centre urbain, la ville intelligente (Smart city), l’écologie, la santé et la gestion du contenu.

Ces startups, sponsorisées par sept entreprises privées algériennes, ont été sélectionnées à Alger par ADC sur une soixantaine d’autres projets innovants.

Fettah Ouzzani a déploré cependant le manque de communication autour de cette participation qui doit être soutenue, selon lui, par les médias et les autorités du pays.

“Dans un monde complètement agile, il faut faire confiance à l’élite algérienne, a-t-il dit, expliquant que les multinationales ne recrutent plus les talents mais mettent sur pied des incubateurs au sein même de leurs entreprises.

A propos du manque de visibilité des startups algériennes à VivaTechnology, le président de REAGE a expliqué que le plus important dans ce genre de manifestation ” c’est la vivacité, la rapidité dans la réactivité et bien sûr le réseautage”, souhaitant la mise en place d’un pavillon national pour la prochaine édition avec un maximum de participants, mais il a averti que la préparation de cette édition “doit commencer maintenant”.

“Beaucoup de personnes activant dans des secteurs de l’innovation, dont la majorité est issue de la  communauté algérienne établie en France, ont cherché le stand Algérie pour entrer en contact avec les promoteurs de projets, mais en vain. On nous a promis un pavillon pour l’année prochaine”, a-t-il indiqué, soulignant qu’ADC “porte le projet et les entreprises publiques apportent leur aide”.

Dans ce contexte, il souhaité également que les entreprises publiques chargées de l’événementiel s’adaptent à ce genre d’événements qui n’est pas un salon proprement dit mais un lieu de rencontre mondial entre les startups, entreprises internationales et les investisseurs qui demandent de la connaissance, de la maîtrise, de la veille et un réseau très large de contacts.

“VivaDZ ou le génie algérien” a participé à VivaTechnology avec, entre autres, AQUASafe, une entreprise de service et de développement de solutions technologiques innovantes dans le secteur de l’environnement, WINNY APP qui a développé le premier réseau social dédié aux automobilistes et IBN HAMZA qui a développé une plateforme (e-Tabib) intégrée d’outils et de services aux professionnels et opérateurs du secteur de la santé.

Algiers Smart City propose une plateforme unifiée interopérable, permettant l’implication des porteurs de projets, startups et industriels afin de greffer des applications, tandis que Batolis.com offre une solution pour faciliter le quotidien des habitants, en leurs proposant des produits de qualité, garantis et livrés à domicile ou au bureau sur tout le territoire national.

Pour sa part, E-COW présente un système qui a pour but d’assurer la bonne reproduction des bovins. Elle est composée d’un objet connecté et d’une application mobile qui servent à détecter quand une vache est en chaleur entre autre le bon moment pour inséminer.

VivaTechnology a réuni près de 8.000 entreprises et une multitude de startups dans les domaines du numérique, de la robotisation, de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!