AlgériePolitique

Octobre 1961 : Un mensonge d’État ! (Ali Haroun)

Algérie – Les politiques Français ont persisté, durant de longues années, à occulter cette tragédie qui  donné lieu à la mort de 200 à 400 Algériens, ainsi qu’à 12.500 arrestations « dont un millier de femmes et 111 enfants » parmi eux, a révélé le responsable de la Fédération du FLN en France, Ali Haroun, sur les ondes de la chaine 3 de la Radio algérienne.

Évoquant les manifestations du  17 octobre 1961, à Paris, Ali Haroun, rappelle ce mercredi que la police de l’État Français entreprenait un massacre d’envergure à l’encontre des Algériens, accompagnés parfois de femmes et d’enfants, qui entendaient protester contre le couvre- feu qui leur était spécialement imposé. Des dizaines parmi eux furent précipités dans la Seine où ils se noyèrent et d’autres bastonnés jusqu’au sang ou bien arrêtés.

Commentant la reconnaissance, 51 ans après, « avec lucidité », par l’ancien président Hollande de cette sombre page de l’histoire de France, l’intervenant considère que, 61 ans après, il faut  que les rapports » entre les nations et les peuples soient apaisés » ajoutant qu’il ne s’agit pas, pour autant de  » tout oublier », mais il faut face  reconnaitre « officiellement et réellement ce qui s’est passé »pour envisager des relations correctes entre les deux pays.

« On ne peut, considère-t-il, bâtir un avenir sur un mensonge ou sur une occultation », notamment en persistant à cultiver, à ce jour, les discours vantant « les bienfaits de la colonisation .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close