En direct

Offensives de l'armée contre des quartiers de Damas et Alep

Les forces syriennes menaient dimanche des  opérations pour reprendre plusieurs quartiers de Damas et Alep, deuxième ville  de Syrie, où des combats les opposent aux rebelles, selon des militants.    A Damas, les affrontements se concentrent dans les quartiers de Barzé  (nord-est), Roukneddine (nord) et Mazzé, (ouest), selon ces militants.    Une explosion a été entendue dans Mazzé, et de la fumée s’élevait de ce  quartier, ont indiqué des habitants.    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), "des troupes  appuyées par des chars ont lancé un assaut contre Barzé (…) et deux  hélicoptères le bombardent". Au moins une personne a été tuée et plusieurs  blessées.    Un activiste s’identifiant par le nom d’Abou Omar, joint via Skype par  l’AFP, a confirmé que "les forces du régime ont recours aux hélicoptères pour  bombarder Barzé. Les familles tentent de fuir mais il est très difficile de  quitter le quartier car il est encerclé et les combats sont violents".    Selon lui, l’armée est aussi entrée à Roukneddine, à forte composante  kurde, et des hélicoptères tiraient sur le quartier. "Ce matin, les forces du  régime ont lancé des tracts appelant les gens à évacuer le secteur, dans une  tentative de les retourner contre le soulèvement".    Des affrontements se déroulaient également dans les vergers de Mazzé, le  quartier huppé commandant l’entrée ouest de la capitale, selon des militants.    Les troupes régulières, qui semblent avoir repris l’initiative face aux  rebelles depuis vendredi, ont en outre "nettoyé" un nouveau quartier, celui de  Qaboune (est), selon l’agence officielle Sana. Un grand nombre de "terroristes"  y ont été tués et d’autres arrêtés, selon elle.    La télévision publique a démenti que des quartiers de Damas soient pilonnés  par les hélicoptères. "Cela est totalement infondé (…) les forces de l’ordre  poursuivent les terroristes dans certaines rues de la capitale avec la  coopération des habitants".    Dans le centre de Damas, où la circulation était fluide, les agents de  sécurité ont intensifié leur présence, inspectant des voitures et contrôlant  les identités, selon des habitants.    Le pain se faisant rare, les habitants faisaient la queue devant les  boulangeries. "Il faut se lever à sept heures du matin pour s’en procurer", a  affirmé un boulanger.    Les rebelles avaient annoncé mardi le début de la "bataille de libération"  de Damas, mais l’armée a lancé vendredi une contre-offensive qui lui a permis  notamment de reconquérir le quartier de Midane.    A Alep (nord), où un nouveau front a été ouvert, l’armée a lancé à l’aube  l’assaut pour prendre pied dans le quartier de Salaheddine, dont l’Armée  syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes,  a pris le contrôle, a indiqué à l’AFP un militant joint par téléphone.    "De violents combats se déroulent depuis l’aube", a précisé ce militant  selon lequel l’ASL tient en outre partiellement les quartiers de Sakhour,  Hanano et Sayf al-Dawla.    Selon l’OSDH, plus de 19.000 personnes ont péri depuis le début en mars  2011 du soulèvement populaire qui a été violemment réprimé par le régime avant  de se militariser.
 
 

Algerie – ennaharonline

 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!