En direct

onze nouveaux partis politiques agréés par le ministère de l'Intérieur

 onze nouveaux partis politiques  ont été agréés par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle loi organique relative aux partis politiquesIl s’agit du  parti El Fedjr El Jadid (PFJ)dont le président Tahar Benbaibeche  ,  et l’Union des Forces démocratiques et sociales (UFDS-El Ittihad)président:  Noureddine Bahbouh,et du Front du Changement (FC)  président  Abdelmadjid Menasra.le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) de l’ex‑candidat à l’élection présidentielle, Mohand Oussaïd Belaïd, le Front national pour la justice sociale (FNJS) dont le président est M. Khaled Bounedjema, le Front El Moustakbal (FM),président : M. Abdelaziz Belaïd. le Front de l’Algérie nouvelle (FAN), de Djamel Benabdeslam. le Front de la justice et du développement (FJD, El Adala),le président est Saad Abdellah Djaballah .le parti El Karama,(président : M. Mohamed Benhamou. le Front national pour les libertés (FNL président : M. Mohamed Zerrouki) . et le Mouvement populaire algérien (MPA) dont le secrétaire général est Amara Benyounès.Parmi les nouveaux partis, certains ont déjà annoncé leur décision de participer aux élections législatives prévues le 10 mai prochain. Il s’agit du FNJS, du MPA et du FJD. D’autres nouvelles formations doivent se prononcer incessamment sur cette question.La poursuite et l’achèvement du processus d’octroi d’agrément aux nouveaux partis permettra à terme d’élargir et de diversifier la scène politique nationale qui comptait, avant le lancement de ce processus, La scène politique connaît une effervescence particulière ces dernières semaines, en ce sens que les procédures d’études des dossiers de demande d’agréments des nouveaux partis ont été accomplies en un temps record. Depuis la publication début janvier dernier, au Journal officiel, de la loi organique relative aux partis politiques jusqu’à la délivrance des arrêtés d’agréments à onze partis, sur dix‑sept nouveaux partis ont été autorisés par le ministère de l’Intérieur à tenir leur congrès constitutif.
 
 
 
  Algérie- ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!