EconomieAlgérie

Opep /non-Opep : Guitouni appelle à ne pas « déstabiliser » l’équilibre du marché

Algérie – Le ministre de l’Énergie, Mustapha Guitouni,  appelle ce dimanche 23 septembre  à Alger les producteurs de l’Industrie pétrolière et les consommateurs à « capitaliser leurs efforts positifs » et à assurer une transition « souple » afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché pétrolier.

« Il est de l’intérêt des producteurs, de l’industrie pétrolière et des consommateurs de capitaliser leurs efforts positifs et d’assurer une transition souple afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché », a souligné M. Guitouni.

M. Guitouni a ajouté à ce propos qu’il convenait à présent d’envisager les voies et moyens « de pérenniser notre coopération et de maintenir les bases d’un dialogue permanent non seulement entre les pays Opep et non Opep mais également, et surtout, entre les pays producteurs et consommateurs ».

Plus loin, le ministre Algérien de l’Énergie a indiqué que « certains ont douté de notre capacité d’exulter l’accord ».

El Falah : « Aucun accord pour augmenter la production du brut »

Cependant ,le ministre saoudien de l’Énergie, Khaled El Falah, a affirmé, pour sa part, que l’Opep veillait à maintenir le marché stable et qu’il n’existe pas d’accord pour augmenter la production du brut pour l’instant.Prétextant que « les prix actuels sont satisfaisants pour tous ».

Les ministres de l’Énergie Algérien et Saoudien se sont exprimés sur la question en marge des travaux de la 10eme réunion du Comité ministèriel de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep ( JMMC) qui a débuté aujourd’hui à l’hôtel El Aurassi d’Alger .

Pour rappel, le JMMC a été créé par la 171ème Conférence ministérielle de l’Opep, tenue en novembre 2016, et par la réunion ministérielle conjointe Opep-non Opep en décembre 2016 à Vienne, chargé de veiller à la réalisation des objectifs de la Déclaration de coopération.

Présidé par le ministre saoudien de pétrole et co-présidé par son homologue russe, le JMMC est composé de quatre pays membres de l’Opep (Algérie, Arabie Saoudite, Koweït et Venezuela) et de deux pays non membres (Russie et Oman).


 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close