En direct

Oran : 2 500 logements AADL et 2 000 LPP distribués fin janvier

 Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune a affirmé jeudi à Alger qu’il n’y avait aucune distinction entre les souscripteurs des différentes wilayas du pays en matière d’affectation des logements location-vente de l’Agence d’amélioration et de développement du logement (AADL).

 M. Tebboune a indiqué, en réponse à une question orale posée par un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le choix des sites dans la wilaya de Blida, que le secteur de l’habitat «n’a jamais fait de distinction entre les souscripteurs d’une région donné», ajoutant que «la nouvelle ville de Bouinan dans la wilaya de Blida est ouverte à tous les Algériens, mais la priorité est accordée aux souscripteurs de cette wilaya». 

 «L’AADL a inscrit le site de Bouinan sur la liste des sites de logements proposés au choix des souscripteurs de la wilaya d’Alger, en raison de leur nombre important», a-t-il ajouté.

 Les souscripteurs de la wilaya de Blida ont exprimé leur mécontentement en raison de l’inscription de ce site sur la liste des choix des Algérois, alors que l’AADL ne leur a affecté que le site de «Sidi Sarhane», situé dans les hauteurs de la wilaya et dont les travaux de réalisation de logements ne sont qu’à leur début.

 «La forte demande sur les programmes de logements AADL à Alger a contraint les autorités locales à recourir aux assiettes foncières attenantes, sans oublier les besoins des wilayas avoisinantes», a indiqué le ministre, affirmant que tous les sites AADL seraient dotés des structures nécessaires.

 L’AADL a ouvert son site Internet, le 26 décembre dernier, au profit des 129.000 souscripteurs inscrits au programme de 2013, pour procéder au choix du site.

 A une question sur l’examen des recours relatifs aux logements de type location-vente de l’AADL, M. Tebboune a rappelé que cette opération était toujours en cours, soulignant qu’aucun dossier n’avait été négligé.

 «Aucun citoyen ne sera lésé, ni privé de son droit» a-t-il estimé, ajoutant que «la lenteur enregistrée dans l’examen des recours vaut mieux que la précipitation, car il s’agit là de la crédibilité de l’opération».

 Le contrôle rigoureux des dossiers des souscripteurs «n’est pas une mesure répressive mais plutôt une nécessité dictée par le principe d’équité dans la distribution de logements», a-t-il soutenu.

 Dans une déclaration à la presse en marge de cette session, le ministre a rassuré tous les souscripteurs au programme AADL-2013 que les quotas de logements ajoutés dernièrement, au nombre de 120.000 unités, permettraient de combler le manque enregistré dans différentes wilayas du pays.

«Le financement est disponible et les projets seront lancés, une fois les assiettes foncières affectées», a affirmé M. Tebboune.

 Il a rappelé que vers la fin janvier en cours, plusieurs projets de logements seront distribués dans la wilaya d’Oran, englobant essentiellement 2.500 unités de type location-vente, au profit des souscripteurs au programme 2001-2002, outre 2.000 autres unités de type LPP (logement promotionnel public).

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!