SociétéAlgérie

Ordures importées : Zerouati s’en lave les mains

Algérie –   Elle s’en lave les mains. Tout juste après l’éclatement du scandale lié à importation de dix-sept conteneurs d’ordures, Fatma Zohra Zerouati, ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, a indiqué hier mercredi que ce genre d’importation ne relève pas du ressort de son département.

C’est dans une déclaration exclusive à Ennahar que la ministre s’est exprimé sur le sujet. Selon elle, son département n’a rien à voir car tout simplement l’affaire n’entre pas dans « ses prérogatives ». « Il (l’importateur) peut même importer des bouteilles s’il le souhaite », a-t-elle notamment commenté sans plus donner de détails. Un commentaire, en somme, ambigu.

Mme Zerouati, qui s’est exprimé en marge d’une conférence nationale sur la gestion des déchets et leur valorisation, est revenue le recyclage en Algérie. Dans ce sens, la ministre a avancé  le chiffre de 13 millions de tonnes de déchets recyclés, soit un taux de 7% seulement.

Elle espère toutefois, grâce à la stratégie définie, porter ce taux à 50%. L’ambition est encourageante. Sera-t-elle atteinte ?

Lire aussi : EXCLUSIF – L’importateur des conteneurs d’ordures s’explique !

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close