Monde

Otages au Sahel: Paris a "toute raison de penser" qu'ils sont en vie

  •    "Nous avons toute raison de penser qu’ils sont en vie", a affirmé M. Morin sur la radio privée Europe 1. "Mais nous n’avons pas de preuve de vie en tant que telles", a-t-il reconnu.
  •    Il a justifié son espoir par la récente déclaration d’Aqmi. "La revendication d’Al-Qaïda indiquant que nous allons avoir dans quelques jours des revendications précises, c’est tout cela qui nous permet de penser qu’en effet, nos compatriotes sont en vie", a-t-il dit.
  •    "Al-Qaïda a revendiqué cette prise d’otage et a indiqué que dans les jours qui viennent nous aurons des revendications précises et c’est cela que nous attendons", a encore ajouté le ministre.
  •    Dans la nuit du 15 au 16 septembre, cinq Français, un Togolais et un Malgache, collaborateurs des sociétés françaises Areva et Satom (groupe Vinci), ont été enlevés à leur domicile à Arlit, dans le nord du Niger.
  •    L’enlèvement a été revendiqué par Aqmi qui a précisé qu’il ferait parvenir ultérieurement des "demandes légitimes" à la France.
  •    M. Morin avait ouvert la porte jeudi à une forme de négociation en déclarant que la France espérait "pouvoir entrer en contact avec Al-Qaïda". Vendredi, le chef d’état-major des armées Edouard Guillaud a répété que la France était prête à "engager le contact à tout moment" avec Aqmi tout en assurant qu’une opération militaire n’était pas à l’ordre du jour.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close