En direct

Ouargla: 545 immigrants africains vont être rapatriés vers leurs pays d'origine

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Au moins 545 ressortissants de différentes nationalités africaines ont été acheminés jeudi après-midi d’Ouargla vers le centre d’accueil de Tamanrasset, en prévision de leur rapatriement vers leur pays d’origine, a constaté un journaliste de l’APS.

Ces ressortissants, issus du Niger, Gambie, Sénégal, Guinée, Tchad, Cote d’ivoire et Cameroun, dotés de ravitaillement de voyage, ont été acheminés à bord de douze (12) bus, accompagnés d’un bus de réserve (en cas de panne) et de quatre camions pour le transport de leurs bagages.

Diverses institutions ont été mobilisées pour superviser et encadrer cette opération, à savoir le Croissant rouge algérien, la Sûreté nationale, la Protection civile, la Santé, l’Administration locale et la Gendarmerie nationale.

Un deuxième contingent, regroupant quelque 600 ressortissants de différentes nationalités africaines, installés dans les centres d’hébergement d’Ouargla et Touggourt, devra quitter Ouargla dans les prochaines 48 heures à destination du centre d’accueil de Tamanrasset, en prévision de leur rapatriement, a affirmé le wali d’Ouargla Saad Agoudjil dans un point de presse.

Il sera suivi d’autres contingents, a-t-il ajouté. Ces ressortissants africains avaient été transférés mercredi soir du centre d’hébergement temporaire de Said Otba, vers les structures de l’ancienne gare routière d’Ouargla, en prévision de ce rapatriement.

Le transfert avait été décidé suite à une rixe qui avait éclaté entre des habitants du quartier Said-Otba et des ressortissants africains, suite à l’homicide perpétré le jour même sur un jeune de ce quartier périphérique d’Ouargla.(AFP)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *