En direct

Ouargla: Bouteflika danse sur le rythm du karkabou

  • Bouteflika a ajouter que la fitna qui a touché le pays tout entier pendant la décennie rouge et qui continue encore jusqu’à aujourd’hui a touché aussi quelque chose de sacré pour les algériens ; la religion musulmane qui nos frères les maquisards ont protégés auparavant ainsi que la dignité de l’Algérie, mais les Salafistes d’aujourd’hui ont fait perdre à cette Algérie sa religion et sa dignité en même temps.
  • Par ailleurs, la question tamazight reste toujours le cheval de bataille du candidat indépendant. Dans se sens, il a dévoilé son intention de créer une académie pour la langue tamazight et si cela s’avérerait difficile « Je créerai alors un Haut Conseil de Tamazight » car selon lui, « tous les algériens sont des amazigh arabisés par l’Islam » et pour preuve, tous les algériens célèbrent le Yennayer.
  • Le candidat indépendant semble, par cette sortie, gagner la sympathie des régions de la Kabylie qui ont souvent connu des troubles et des manifestations pour exprimer leur colère contre le pouvoir.
  • Il est a noter que le candidat indépendant Bouteflika sera en visite dans les wilayas de Bejaia et Tizi Ouzou, respectivement mercredi et vendredi. Et d’ajouter « Nous exprimons une politique que nous avons en commun avec tous les algériens du nord au sud et de l’est à l’ouest car l’unité nationale et fortement liée à la sécurité ». il ajoute qu’après les années difficiles qu’a connu le pays, est venue la concorde civile et la réconciliation nationale qui ont été acceptées et soutenues par le peuple algérien.
  • Concernant les élections prochaines, le candidat a déclaré que le boycott voudra dire que le peuple algérien et contre l’Algérie et ne s’intéresse plus de la politique.
  • « Je veux que le président élu soit soutenu par le peuple algérien afin que la voix de l’Algérie soit écoutée sur la scène internationale…Tous ceux qui veulent terroriser le pays, nous les terroriserons et tous ceux qui veulent rejoindre nos rangs, bienvenue à eux, et Dieu pardonne pour ce qui a été fait »
  • Ennahar/ Habiba Mahmoudi

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!