En direct

Ouyahia : « le contrat entre Djezzy et MTN est nul »

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
  • Une importante délégation du groupe sud africain effectue une visite officielle en Algérie depuis samedi sur la demande du Premier Ministre Ahmed Ouyahia dans le but de passer en revue les éléments du dossier « Orascom Telecom Algérie » après la publication, par les agences de presse internationales, d’informations concernant le contrat avec le groupe sud africain pour l’achat des actions de « Djezzy » d’une valeur de 5 Milliard de dollars.
  • Vu la sensibilité du dossier et son impact sur la bourse, la compagnie sud africaine n’a pas divulguée la visite en Algérie d’une importante délégation avec à sa tête trois cadres dirigeants du groupe, venue s’enquérir sur les réserves émises par la partie algérienne concernant le contrat passé avec l’homme d’affaire égyptien Nadjib Sawris.
  • Le Premier Ministre Ahmed Ouyahia aurait informé les responsables du groupe « MTN » que les lois algériennes étaient claires dans ce sens, puisqu’elle oblige l’opérateur étrange au droit à la préemption à 51% avec le droit de choisir le reste des actionnaires pour le reste.
  • Le gouvernement algérien veillera à ce que toute la lumière soit faite sur les manipulations du groupe Orascom qui, après avoir profité des avantages fiscaux dont il a bénéficié en tant qu’investisseur arabe, a vendu les action de sa société de ciment « Orascom Cement » au groupe français « Lafarge » début 2008 faisant fi des lois algériennes qui régissent les investissements étrangers en algérie.
  • Orascom refait le coup une deuxième fois avec la compagnie « Orascom Telecom Algérie » en vendant une grande partie des actions de Djezzy sans prendre en considération les lois algériennes ni même les avertissements du ministre des finances en personne sur la gravité quant à la violation par l’investisseur des lois qui régissent l’investissement en algérie.
  • Le gouvernement algérien a procédé à la mise en place de dispositif de contrôle de gestion des grandes compagnies en Algérie en ce qui concernant leurs situations fiscales et comptabilité depuis 2006. Djezzy a été soumis à un redressement fiscal en 2008 à l’instar de Nedjma et Mobilis et de nombreuses grandes compagnies.
  • Si Nedjma et Mobilis se sont conformés aux règles de la loi et ont procédé au règlement de leurs facture, Djezzy a tenté de déjouer l’opinion internationale en liant la fraude fiscale aux incidents survenus entre l’Algérie et l’Egypte lors des rencontres de football qui ont été émaillées de violence et la destruction de ses locaux en Algérie un an et demi après cela, soit en novembre 2009.
  • S’il a été difficile pour le gouvernement algérien de mettre des gardes fous afin d’empêcher la répétition du scénario de la vente des actions au groupe Lafarge, c’était pour la simple raison que les opérations de vente ont été effectuées hors du territoire algérien, et incluent les vrais propriétaires des actions et non pas les participant mentionnés sur les documents déposés auprès des services du registre de commerce algériens.
  • Par ailleurs, Djezzy a procédé depuis 2001 au transferts de parts et même de l’identité des participants et ce, dans différentes filiales du groupe Orascom en Algérie sans que les autorités et à leur tête le ministère du commerce et celui des finances, n’ait bougé le petit doigt, ce qui a laissé Nadjib Sawris pensé être dans une « république bananière », incapable de faire attention à pareilles détails qui se sont avéré plus tard représenter une menace pour la souveraineté algérienne et une violation des lois et législations élémentaires.
  •  
  • Ennahar/ Karim Ould Ahmed

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

admin

Journaliste- Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2016.
Dans la presse électronique depuis mars 2014. Spécialisé dans l’information la culture francaise.
adresse: cité la konkord batiment 6 N°3 alger
E-mail: dzsecurity@gmail.com
Numéro de téléphone: 0558 76 14 11

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *