Monde

Pakistan: plus de 80 personnes tuées dans un attentat suicide et des raids

  •    "Au moins 43 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées dans l’attaque-suicide", a déclaré Zakir Hussain, un chef de l’administration du district de Bajaur, frontalier de l’Afghanistan.
  •  
  •    Cet attentat a été perpétré sur un centre de distribution de nourriture à Khar, la principale ville de ce district tribal, a déclaré Sohail Khan, autre responsable local.
  •  
  •    L’administrateur adjoint de Khar, Tariq Khan, a indiqué à l’AFP que le kamikaze était une femme.
  •  
  •    Des responsables de la police du district ont confirmé qu’il s’agissait d’une femme qui avait d’abord refusé d’être fouillée par des gardes de sécurité et lancé sur eux une grenade avant de perpétrer l’attentat suicide.
  •  
  •    "J’attendais dans une file avant d’être contrôlé à un checkpoint, quand j’ai entendu une grenade exploser. Dans la panique, les gens se sont mis à courir puis il y a eu une énorme explosion", a témoigné Mushtaq Khan à l’hôpital.
  •  
  •    Des versions contradictoires sur le déroulement de l’attentat avaient été données à l’AFP, certains responsables affirmant que l’auteur était une femme, d’autres affirmant qu’il s’agissait d’un homme vêtu d’une burqa.
  •  
  •    La plupart des victimes appartenaient à la tribu des Salarzai qui soutient l’action de l’armée pakistanaise et a créé une milice pour chasser les insurgés du district de Bajaur.
  •  
  •    Un porte-parole des combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) a revendiqué l’attentat suicide. "Nous avons mené l’attentat suicide à Khar parce que ces gens ont créé une milice pour lutter contre nous", a déclaré à l’AFP Azam Tariq, joint par téléphone.
  •  
  •    L’administration locale a imposé un couvre-feu jusqu’à nouvel ordre tandis que les forces de sécurité patrouillaient les rues.
  •  
  •    Bajaur est l’un des districts tribaux du nord-ouest du Pakistan, un des bastions des rebelles talibans pakistanais et l’un des principaux sanctuaires de leurs alliés d’Al Qaïda, ainsi qu’une base arrière des talibans afghans qui mènent la rébellion contre les forces afghanes et l’Otan de l’autre côté de la frontière.
  •  
  •    Ces zones tribales abritent des combattants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), qui a décrété à l’été 2007 le jihad (guerre sainte) à Islamabad pour son soutien à la "guerre contre le terrorisme" de Washington.
  •  
  •    Par ailleurs, au moins 40 insurgés ont été tués lors de raids samedi des forces de sécurité pakistanaises avec l’appui d’hélicoptères dans le district tribal du Mohmand, frontalier de l’Afghanistan.
  •  
  •    Cette opération était menée en représailles d’une attaque coordonnée d’insurgés vendredi contre sept postes de contrôle au cours de laquelle 11 membres des forces paramilitaires pakistanaises et au moins 24 insurgés avaient péri.
  •  
  •    "Depuis hier les forces de sécurité pakistanaises avec l’appui d’hélicoptères de combat ont mené des opérations contre les caches d’insurgés et tué 40 insurgés," a déclaré Amjad Ali Khan, haut responsable du Mohmand.
  •  
  •    Des responsables des forces de sécurité et de l’armée ont confirmé ce chiffre, précisant que les raids avaient été menés sur les villages de Baizai et Lakro.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close