SécuritéMonde

Palestine: 27 enfants en détention administrative depuis 2015

27 enfants Palestiniens, en totalité d’El-Qods occupée, ont été condamnés par les forces de l’occupation israélienne à la détention administrative depuis le mois d’octobre 2015, a révélé lundi, le Mouvement mondial pour la défense des enfants de Palestine (DCIP).

Parmi eux, un mineur de16 ans, a été arrêté par les soldats israéliens le 22 de juillet dernier depuis son domicile familial à l’aube, sans avoir informé sa famille du lieu où il avait été conduit, selon le responsable.

Selon le même mouvement, cité par l’agence de presse palestinienne Wafa, l’enfant avait subi de mauvais traitements lors de son arrestation. Il a été « agressé et insulté », outre un interrogatoire d’une heure et demi dans une prison israélienne.

Le mouvement a exprimé sa profonde inquiétude vis-à-vis du renouvèlement de la détention administrative à l’encontre de mineurs palestiniens, indiquant que « l’emprisonnement d’enfants sans inculpation ni jugement pour des durées inconnues, est l’équivalant d’une arrestation arbitraire et illégale ».

« Israël doit soit poursuivre les enfants et leur accorder un droit à un procès équitable, soit les libérer immédiatement », a-t-il insisté.

La détention administrative, à noter, permet à Israël de priver de liberté des personnes par « l’autorité militaire », sans inculpation, ni jugement pendant plusieurs mois renouvelables indéfiniment sans leur en notifier les raisons.

Le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire a estimé que la détention administrative est une forme de « torture psychologique » et que les forces d’occupation l’exerce comme une forme de « punition collective interdite par la loi internationale ».

En Cisjordanie occupée où la « loi militaire » s’applique seulement sur la population palestinienne, « l’ordre militaire israélien » (1651) autorise la détention administrative d’adultes et d’enfants jusqu’à six mois et est sujet à un renouvellement indéfini.

Chaque année, de 500 à 700 enfants palestiniens sont systématiquement poursuivis devant les tribunaux militaires de l’occupation israélienne.

Selon l’ONG palestinienne Addameer, plus de 6.000 Palestiniens sont actuellement détenus dans les prisons israéliennes, dont environ 500 en détention administrative, un régime très critiqué par les défenseurs des droits de l’Homme.

Les détenus Palestiniens entament fréquemment des grèves de la faim pour dénoncer leur type de détention ou leurs conditions d’emprisonnement.

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close