SécuritéMonde

Palestine : au moins 56 enfants tués en 2018 par l’occupant Israélien

Les forces d’occupation israélienne tuent chaque semaine un enfant palestinien dans l’indifférence générale, soit 56 enfants tués en 2018, a alerté l’ONG Defense for Children International Palestine (DCIP) qui a lancé une pétition pour attirer l’attention sur ces meurtres passés sous silence et appeler au boycott d’Israël dans différents domaines, ont rapporté des médias locaux.

« Très officiellement, Israël tue un enfant palestinien tous les 3 jours dans l’indifférence générale », a indiqué samedi l’ONG Defense for Children International Palestine dans sa pétition lancée sur Change.org le 14 février pour attirer l’attention de la communauté internationale sur ces meurtres israéliens passés sous silence.

En l’espace de deux jours, cette pétition, lancée pour fustiger « l’indifférence » de la communauté internationale et pour appeler à « l’action civile » sous forme de boycott d’Israël dans différents domaines, a été signée par plus de 260.000 personnes, ont indiqué ses initiateurs, ont ajouté des médias palestiniens.

S’appuyant sur des témoins, l’ONG a précisé également que les enfants palestiniens visés par les forces d’occupation israéliennes étaient « non armés et ne constituaient pas de menace ».

Selon les données de l’ONG, les forces d’occupation israélienne ont tué en moyenne, entre 2000 et 2014, un enfant palestinien tous les trois jours.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close