En directAlgérie

Le panel de dialogue rejette les appels exigeant le départ de Bensalah

Algérie – Voilà une première position prise par le panel de médiation et de dialogue. Et elle est pour le maintien d’Abdelkader Bensalah. Ce samedi, Ammar Belhimer, membre de l’instance, a qualifié les appels au départ du chef de l’Etat d’ « illogiques et d’anticonstitutionnels ».

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Ammar Belhimer a mis en garde contre les conséquences de cette exigence qui, selon lui, cause « un vide institutionnel dangereux ».

Pour lui, la nomination d’Abdelkader Bensalah était constitutionnelle, conformément à l’article 102 de la Constitution. Aussi, d’après lui, l’application des articles 7 et 8 de la même constitution ne pourrait se faire sans le passage aux urnes.

Enfin, Ammar Belhimer a rappelé que la priorité principale était d’organiser l’élection présidentielle dans les plus brefs délais. Une élection où les walis n’auraient aucun rôle, selon ses explications.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Il est certain que le depart de bensalah..bedoui..etcc..ne changera rien a la situation..on a exite le hirak sur ces personnes appelees a disparaitre des les elections..appeler au crime ou a ka chasse aux sorcietes ne resoudra rien non plus..l argent vole on peut lui dire adieu..la france par ex ne rendra jalais l argent akgerien depise en ses banques..environ 53 milliards de dollars selon des exorts francais eux memes..banco pour des ekections..mais sans candidats des partis…sans candidats designes..mais avec des criteres stricts pour les candidats..age..diplomes..competences reconnues..non implication dans ka issaba et dans les partis..pas de double nationalite..et sans nulle condalnation..on pourra meme t ajouter yn vilan sanitaire et mental….on verra qui va passer.!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close