EconomieAlgérie

Partenariat algéro-turc : le textile en point de mire …

Algérie-Fer de lance du savoir-faire turc et de son exportation à l’internationale, le textile est un des principaux secteurs sur lequel veut miser le partenariat algéro-turc.

Pour l’Algérie, il s’agit de « relancer cette filière, d’autant que nous constatons qu’il y a une volonté des turcs de s’installer dans le marché algérien»,  indiquait ce lundi matin sur les ondes de la chaîne 3 de la radio nationale, Abderrahmane Hadef, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Un secteur clé dans la nouvelle configuration économique visant à sortir de la dépendance des hydrocarbures, dont la facture d’importation a atteint 4 milliards de dollars.

L’invité de la radio nationale n’a pas caché son optimisme quant à cette dynamique en soulignant que « la filière textile a de beaux jours devant elle ». Pour peu, poursuit-il, « qu’on soit à la hauteur des défis qui nous attendent. L’entreprise algérienne est appelée aujourd’hui à plus de compétitivité, plus de productivité dans son champ d’action ».

10% des entreprises turques en Algérie versées dans le textile

Près de 10% des 796 entreprises turques présentes en Algérie sont versées dans le textile. Pour l’heure, l’Algérie s’apprête à inaugurer, en partenariat avec la Turquie, son plus grand pôle industriel des textiles en Afrique. Et ce, dans le but de répondre à la demande locale en matière d’habillement. Il devrait couvrir les besoins du marché national et consacrer presque 60% de la production à l’exportation.

Lire aussi : Pour Mokri, ceux qui critiquent la visite d’Erdogan à Alger sont “maudits”

Sidi Khattab, au carrefour du Textile

Ce futur pôle industriel s’étale sur une superficie de 250 hectares dans la région de Sidi Khattab à Relizane. Il fait l’objet de 150 milliards de dinars d’investissement. Une fois totalement opérationnel, le site offrira un emploi à 25 mille personnes. Il pourra, enfin, produire chaque année 60 millions de mètres de tissus denim et 30 millions d’unités de vêtements.

La première étape du projet comporte 8 unités de production et une école qui formera 400 employés. 567 logements ont également été construits. La seconde étape comprendra 10 usines qui se chargeront de la production de toutes sortes de tissus, de broderies et de prêt à porter.

Lyes S.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close