En direct

Pas moins 422 imams prennent en charge des établissements pénitentiaires

Le Directeur général de l’administration pénitentiaire et de réinsertion, Mokhtar Felioune, a indiqué mardi à Alger que 422 imams et mourchidate prennent en charge l’encadrement religieux au niveau des établissements pénitentiaires, appelant ainsi à la révision des programmes d’éducation religieuse destinés aux prisonniers en vue d’améliorer leur efficacité.

   Il a déclaré en marge de l’ouverture du séminaire national sur l’orientation religieuse dans les établissements pénitentiaires organisé par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs en coordination avec le ministère de la Justice que la révision des programmes d’éducation religieuse destinés aux prisonniers visait à améliorer l’efficacité de ces programmes qui ont donné des résultats très satisfaisants en matière de redressement des délinquants.

   Dans ce sens, il a mis en exergue la nécessité de distinguer dans l’élaboration de ces programmes entre les prisonniers, notamment les primo-délinquants et les récidivistes, soulignant la possibilité de les associer à l’élaboration de ces programmes.

   Rappelant que l’éducation religieuse est un droit consacré par la loi algérienne, Felioune a rappelé les mesures incitatives au profit des récitants du Coran dont la liberté conditionnelle, la semi-liberté et les autorisations de sortie.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!